125ème anniversaire de l’association hispano-américaine San Fernando

[Province de Madrid-Santa Luisa] Depuis la fondation de l’Association hispano-américaine San Fernando, l’ambassadeur d’Espagne à Paris en est le président honoraire. Il nous a invités à l’ambassade le 3 décembre pour célébrer son 125 ème anniversaire. Nous avons commencé par la célébration eucharistique dans la chapelle de l’Association, à laquelle a assisté un petit groupe des plus proches collaborateurs, tels les ambassadeurs d’Espagne et Mme Carderera. Puis, à l’ambassade d’Espagne, M. Cremades, président de l’Association, a prononcé un discours pour faire l’historique de l’Association et remercier tous ceux qui, au cours de ces 125 dernières années, ont contribué à son activité.

Extraits du discours :

« L’Association a été fondée à l’ambassade d’Espagne : l’épouse du duc de Mandas, ambassadeur d’Espagne en France, faisait partie du premier groupe de femmes à l’origine des œuvres de charité. La première réunion du conseil d’administration s’est tenue dans les locaux de l’ambassade d’Espagne au n° 34 du boulevard de Courcelles. Au cours de ces 125 années, toutes les œuvres ont jailli du cœur.

De plus, il est important que nous nous souvenions en premier lieu, de Mme María Valdés et Ozores, marquise de La Guardia : elle aimait San Fernando et elle a publié un livre, en 2000, sous le titre « L’Espagne à Paris depuis 1892. Histoire de l’association hispano-américaine San Fernando ». Elle devrait être ici aujourd’hui, mais il y a quelques semaines, elle nous a quittés et elle célèbre les 125 ans de notre association au paradis. Elle était toute dévouée à San Fernando, comme ses ancêtres. Ses grands-parents et ses parents ont été actifs au sein de l’Association depuis 34 ans. Sa mère a assumé en 1963 le poste de secrétaire du Conseil de San Fernando et l’a occupé jusqu’à sa mort en 1983. En 1988, elle a accepté de se joindre au conseil et a été présente jusqu’à sa mort. Elle avait passé le flambeau à sa fille Beatriz, qui fait actuellement partie du conseil de notre institution.

Il y a 125 ans, une Fille de la Charité de Saint-Vincent de Paul a pris en charge les pauvres à Neuilly. Certaines femmes espagnoles, notamment l’épouse de l’ambassadeur d’Espagne, ont fondé l’Association pour aider cette sœur, lui fournir des vêtements et de la nourriture, pour aider les nécessiteux. Depuis lors, ce sont les sœurs de cette congrégation qui organisent toutes leurs activités.

Les statuts de l’Association annexés au décret institutionnel précisent que « c’est dans cette maison que les abandonnés se voient accordés un refuge et que les secours sont distribués aux pauvres ». Le marquis de Casa Riera, président de la fondation de l’Association, jusqu’à sa mort en 1915, a fait don du bâtiment où elle exerce depuis lors son activité, au 121 boulevard Bineau à Neuilly-sur-Seine.

San Fernando propose aujourd’hui un ensemble de services :

  • Un centre de santé, agréé par la Sécurité sociale, ouvert à tous, où travaillent une douzaine de médecins et de spécialistes, reconnus pour leurs compétences, dont beaucoup sont bilingues français et espagnol.
  • Une résidence pour étudiants et travailleurs.
  • Les sœurs visitent des prisonniers hispanophones dans deux prisons de la région parisienne pour leur offrir un soutien humain, social et spirituel. Elles les écoutent, accompagnent les familles et les aident : contacts avec des avocats ou des consulats.
  • Les sœurs rendent également visite à des personnes hispaniques âgées et malades à l’hôpital ou à la maison.
  • Des cours de français pour débutants et pour les émigrés sont donnés.
  • Depuis 2010, le foyer El Paso, accueillent des femmes enceintes en difficulté et offre aux jeunes femmes qui ont choisi de garder leur enfant, un lieu stable dans un environnement chaleureux, jusqu’à la naissance. Les sœurs sont assistées dans cette tâche par une équipe de bénévoles : sage-femme, psychologue, conseillère conjugale et familiale, etc. Si les jeunes femmes n’ont pas de ressources, El Paso couvre leurs besoins quotidiens en attendant le résultat de leur demande d’aide.

Nous n’oublierons jamais ce que nos prédécesseurs ont fait pendant les 125 premières années de San Fernando. Nous remercions toutes les personnes qui rendent aujourd’hui possible cette merveilleuse œuvre, les sœurs qui donnent leur vie pour les malades, les nécessiteux, les personnes ayant des besoins physiques ou moraux.

Nous remercions l’ambassadeur d’Espagne et tous les services de l’ambassade et du consulat qui soutiennent cette activité, ainsi que les représentations diplomatiques des pays hispaniques. Nous remercions les médecins et les infirmières qui soignent plusieurs milliers de patients chaque année au centre médical et social, l’équipe de collaborateurs d’El Paso qui, depuis sa création, il y a huit ans, a accompagné 112 naissances. Nous remercions tous les volontaires qui collaborent avec l’Association, les membres de la Junta Directiva qui dirigent l’Association. Nous remercions tous spécialement les donateurs qui nous soutiennent dans les différents domaines. Merci aux membres du conseil d’administration qui dirigent l’Association.

Merci de tout cœur à tous ceux qui se joignent à nous aujourd’hui pour cette célébration et, en particulier, à Alejandro Sánchez et José Manuel Escoin, qui ont travaillé sans relâche pour préparer notre fête d’aujourd’hui, ainsi qu’aux artistes que nous avons eu le plaisir d’écouter.

Résumé tiré des paroles de D. Juan Antonio Cremades
Président de l’association hispano-américaine à Paris

Views: 299