60 martyrs de la famille vincentienne seront béatifiés à Madrid

170612 martires logo thmb[Provinces d’Espagne] Le 11 Novembre prochain, 60 victimes de la persécution religieuse du XXe siècle – prêtres, consacrés et laïcs de la Famille Vincentienne nés dans différentes régions d’Espagne – seront reconnus martyrs par l’Eglise et béatifiés à Madrid par le cardinal Amato, délégué du pape Francois. Le cardinal archevêque de Madrid, Carlos Osoro, a écrit une lettre aux curés, aux directeurs d’écoles et autres institutions de l’Église diocésaine de Madrid, ainsi qu’à tous les prêtres, religieux et fidèles. Il y dit son désir que l’ensemble de la communauté diocésaine «s’implique dans cette célébration des martyrs», car « l’évangélisation s’accomplit par la Communion des Saints. » Le Cardinal affirme également que les pèlerins de la famille vincentienne des «autres parties de l’Espagne et du monde entier seront les bienvenus pour cette fête des martyrs ».

À l’occasion  de la célébration du 400ème anniversaire de ce charisme missionnaire, il souligne la joie de « pouvoir remercier Dieu ensemble pour ce grand cadeau.» ; « Comme il est bon de pouvoir compter maintenant sur l’exemple et l’intercession de ces frères qui ont vécu le charisme vincentien jusqu’au témoignage suprême du don de leur vie pour l’amour de Dieu et de leurs frères ! »

Mettre des noms sur des visages

Parmi les nouveaux martyrs, 40 sont prêtres de la Mission, 16 frères Lazaristes et 2 Filles de la Charité. Il y a également 13 laïcs membres d’associations vincentiennes et enfin cinq prêtres diocésains de Murcie, accompagnateurs de ces associations.

 « Tous ont donné leur vie pour le Christ pendant la persécution des années 1930 dans diverses régions d’Espagne », dit le cardinal. La plupart d’entre eux (39) ont reçu la palme du martyre à Madrid: un grand nombre était lié à la chapelle de la médaille miraculeuse. 14 missionnaires laïcs dont 6 dans le quartier de Chamberi étaient pères de familles et membres de l’Association de la Médaille Miraculeuse. Dix autres étaient des Missionnaires de la Maison de la Mission d’Atochà, six appartenaient à la maison de formation d’Hortalez, trois à la maison de la Mission de Valdemoro et un de la petite communauté de la rue Fernandez de la Hoz. Les 21 autres ont donné leur témoignage en Catalogne, à Valence et à Murcie. Trois Lazaristes et deux filles de la Charité  étaient de Barcelone; un autre Missionnaire a été assassiné à Gérone; à Valence deux Lazaristes et un jeune garçon Enfant de Marie; à Murcie un Missionnaire vincentien,  cinq prêtres diocésains et six Enfants de Marie.

Le service des pauvres et des malades

170612 martires 2Le Cardinal Osoro mentionne également dans sa lettre les Serviteurs de Dieu José María Fernández Sánchez et Vicente Queralt Lloret. « Ce sont les premières causes qui ont été introduites à Madrid et Valence » dit-il. Père José María, un Autrichien qui a vécu à Madrid avait été missionnaire en Inde. Il fut Directeur adjoint des Filles de la Charité en Espagne. Le Père Vicente, était Catalan et résidait à Barcelone. Prédicateur de missions populaires, il « évangélisait les jeunes grâce à la musique et à la poésie ». Il mentionne également les servantes de Dieu Toribia et Dorinda Marticorena Sola Rodriguez Sotelo, Filles de la Charité, « qui se consacrent à la prise en charge des patients atteints de tuberculose à Barcelone. » Parmi les nouveaux martyrs, nombreux sont les laïcs, célibataires et mariés, jeunes et adultes qui vivaient leur foi et pratiquaient la charité envers les pauvres et les malades, dans les associations animées par le charisme de saint Vincent de Paul et les associations de dévotion à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse. Il rappelle également les mots que St. Vincent de Paul écrivait au sujet de la Congrégation de la Mission: « Que de raisons avons-nous de remercier notre Seigneur d’avoir donné à cette Compagnie l’esprit du martyr, cette lumière et cette grâce qui fait voir comme quelque chose de grand, lumineux, glorieux et divin, de mourir pour son prochain, à l’imitation de notre Seigneur ». Le Cardinal poursuit en disant qu’il tient « à dire de même à chacun d’entre nous et à chacune de nos communautés et institutions de l’Eglise de Madrid. » De cette manière, « les nouveaux martyrs nous aident par leur exemple et leur intercession. »

Nous avons besoin de l’esprit du martyre

 Dans la province ecclésiastique de Madrid a ajouté le prélat, « nous vénérons déjà 400 saints et martyrs béatifiés du XXe siècle. » Il « leur demande d’intercéder pour nous: nous avons besoin de l’esprit des martyrs pour être des témoins authentiques de la Résurrection du Seigneur; pour que nous apportions l’amour de Dieu à tous, en particulier aux malades et aux pauvres ». Alors seulement « nos plans d’évangélisation seront efficaces. » Il conclut en priant la Reine des Martyrs et en félicitant la famille vincentienne « pour les nouveaux martyrs, leurs enfants. » Pour eux, « nous rendons grâce à Dieu ainsi qu’aux générations d’hommes et de femmes qui ont  et continuent d’incarner le charisme de saint Vincent de Paul. Les nouveaux martyrs vont être, sans aucun doute, une force spirituelle qui revigorera la fidélité à ce beau charisme. »

170612 martires 1

Views: 1 469