Être chez soi, même si la maison est loin

160621 Casa Anche 2[San Vincenzo Italie] – Dans une ville comme Milan, où tout le monde est toujours occupé et semble distrait, nous avons rencontré une réalité très différente: le refuge des Volontaires Vincentiens à la Via Poma. Ici, les bénévoles, avec la précieuse collaboration des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul, travaillent dans les coulisses, en offrant un précieux service aux autres. Entrer dans cette maison était une expérience unique pour nous. Nous avons eu l’occasion de voir ce que cela signifie de servir Jésus dans nos frères et sœurs qui souffrent. Tout cela est possible et est réalisée grâce aux efforts conjoints des Volontaires Vincentiens et des Filles de la Charité.

Le groupe de bénévoles, conduit par la Présidente Patricia Tersi, vise à faciliter certaines tâches. Ils donnent des conseils, sont un point de repère pour de nombreuses personnes et familles, même pour ceux qui ne font pas partie de cette maison. Ici sont pris en compte les situations les plus urgentes, grâce à un soutien psychologique et matériel.

Il est certain que les mots nous manquent quand nous voulons parler de notre rencontre et de notre expérience avec les sœurs qui travaillent dans ce contexte; elles offrent un service respectueux, généreux, joyeux et humble, 24 heures sur 24. Ce service englobe les différents domaines matériels et spirituels où elles apportent la vie et rendent visible, crédible et présent, le charisme de leurs saints fondateurs, Saint-Vincent de Paul et Sainte Louise de Marillac.

Tôt le matin, les sœurs avec l’ensemble du personnel servent avec sourire, encouragements, attention à chaque personne. Le témoignage de leur vie religieuse, et des moments joyeux de la vie commune et, pourquoi pas, quelques câlins, tout cela réchauffe les cœurs tristes et inquiets et vous vous sentez comme à la maison. Cela représente une croissance humaine et spirituelle importante car elle nous offre la possibilité de creuser notre foi. En toute liberté, nous partageons des moments simples de prière à la chapelle.

Nous remercions le Seigneur de nous avoir donné l’occasion de trouver cet endroit caché. Merci aussi aux bénévoles vincentiens pour les services offerts ; nous remercions les Sœurs qui nous ont soutenus pendant notre séjour; nous sommes reconnaissants au personnel qui a pris soin de nous dans des tâches spécifiques, avec le sourire et en agissant humblement. Merci et merci encore.

160621 Casa Anche 1

“Merci, au refuge de la Via Poma, vous m’avez appris à accepter ma douleur et à comprendre combien il est beau de partager avec les autres, nos situations les plus intimes et, malgré tout, d’apprécier toujours la vie. Je garderai toujours dans mon coeur les sœurs, où que je sois “. (Nella)

“En tant que personne souffrant d’une grave maladie, je peux dire que je suis très chanceux de trouver une vraie maison; comme nous le savons tous, une personne malade guérit plus rapidement chez elle. Tout cela grâce aux Sœurs, au personnel et aux bénévoles qui nous ont offert leurs services. Les Sœurs donnent leur vie aux personnes malades qui viennent résoudre leurs problèmes de santé. Moi particulièrement, je suis vraiment gâté en tout: la nourriture (car j’ai eu la nausée avec la chimiothérapie) et toute l’attention reçue pour supporter les autres effets secondaires de la radiothérapie. Deux aspects très importants pour moi : le soutien moral dans les moments difficiles, et le fait de me faire réfléchir à nouveau à l’aspect religieux et charitable envers les personnes le plus dans le besoin. Je vous remercie de tout cœur; Je ne pourrai jamais oublier cette expérience. “ (Orlando)

«Moi, qui suis toujours à la recherche de mots pour exprimer mes sentiments, cette fois je les ai gravés dans mon cœur parce que, parfois je ne voulais pas parler et des gens ont accueilli silencieusement toute ma douleur; quand mon cœur a été blessé, ils étaient mon refuge; quand les larmes mouillaient mon visage, ils étaient là pour les sécher et me réconforter. La souffrance fait partie de la vie. Merci aux Sœurs, j’ai compris que je dois encore sourire à la vie et j’ai appris à le faire avec des gens merveilleux qui ont partagé avec moi ces moments de douleur. Pour tout cela, je tiens à les remercier. Merci simplement pour la vie » (Cosmina – La mère d’Orlando).

“Il est difficile de partager avec les gens que vous aimez la triste expérience de la maladie. Les Sœurs qui travaillent dans cette maison m’ont aidé à le faire; grâce à leur proximité faite de gestes, d’attention, de prière et de silence, elles ont enrichi ma foi, renforcé mon esprit et m’ont donné cet élan supplémentaire qui est nécessaire pour faire face à ce défi actuel ». (Agata)

Views: 2 911