Joie de Noël : se rencontrer et célébrer ensemble

[Province des Caraïbes, Haïti] Haïti est une petite partie occidentale de la deuxième île de l’archipel des Grandes Antilles et en même temps le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental.

Les Haïtiens sont très religieux. Ils chantent et dansent magnifiquement pendant la célébration liturgique. Ils viennent à l’église habillés de façon festive et prient de tout leur cœur Notre Dame du Perpétuel Secours, Patronne d’Haïti, et répètent souvent l’invocation : “Maman Marie ne perd jamais le combat.”

Il y a 5 communautés de Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul en Haïti. L’une d’entre elles est la « Mission Notre dame de la Médaille Miraculeuse » où se trouve un Centre de Soins et un restaurant pour des personnes âgées pauvres.

Dans le cadre des célébrations de Noël, les Sœurs de la Mission de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse ont organisé des rencontres de Noël pour les personnes âgées. Le vendredi 21 décembre, les Sœurs ont organisé un repas de Noël. Ce jour-là, tout le monde est venu en habit de fête. Sœur Natalie, responsable du restaurant a proposé des douches et des habits neufs à ceux qui n’en avaient pas. Comme d’habitude, les personnes âgées se sont assises sur des chaises confortables, en plastique blanc, dans la cour devant la cafétéria, pour chanter, danser et jouer de leurs instruments de musique, souvent fabriqués par elles-mêmes. Sœur Natalie les a invitées à la fête, par une courte intervention et en leur montrant une grande et belle peinture représentant Noël avec les bergers et les mages.

Ces personnes démunies méritent vraiment un respect particulier de notre part. Elles grandissent souvent dans des conditions très difficiles, et aujourd’hui, dans leur vieillesse, elles doivent être respectées, elles sont confrontées quotidiennement à la misère. Le plus souvent, elles n’ont rien, absolument rien, parce qu’il n’y a pas d’aide sociale, ni de pension, ni de rente viagère, ni de maison, ni d’argent, ni de famille. Mais ici, au restaurant de Sainte Catherine Labouré, les sœurs ont créé une maison spécialement pour ces personnes. Elles s’y sentent en sécurité et aimées, elles mangent 2 repas par jour, dont un chaud. Avec d’autres personnes se trouvant dans la même situation, elles peuvent vivre dans une vraie maison, elles peuvent s’entraider, se réjouir ensemble, chanter et danser. Dans l’ambiance festive de Noël, tout le monde s’est assis à table, a pu manger à sa fin et le repas s’est fini par un délicieux gâteau à la crème. Pour les Haïtiens, Noël est toujours associé à la musique et à la danse, ainsi qu’à la bonne nourriture. Je dois avouer qu’ils savent faire la fête !

Deux jours plus tôt, ils ont eu une rencontre avec le Père Oblat de notre église paroissiale, qui vient régulièrement les voir pour la catéchèse. Quelques personnes âgées ne sont pas croyantes, certaines sont également protestantes et beaucoup ont déjà adhéré à la religion vaudou, mêlée de christianisme. La gentillesse mutuelle et le bon cœur de Sœur Natalia permettent à tout le monde de se sentir uni, sans aucune différence entre eux.

A la fin de la rencontre, tout le monde a reçu de grands colis de nourriture en se souhaitant : “Joyeux Noël” !

Sœur Weronika Wagner, Haïti

Views: 1 491