Clôture du centenaire de l’école Huerta de la Cruz – Algeciras

[Province d’España-Sur] Le 20 janvier a eu lieu la cérémonie de clôture du Centenaire de l’école Huerta de la Cruz. Cet événement a mis la touche finale à une année de célébrations, pour rendre hommage à tous ceux qui ont permis à cette école, de devenir une référence pédagogique pour Algeciras.

L’Eucharistie a commencé à 12 h, présidée par Juan Angel Garcia Álvaro, enseignant du Centre Religion et Manuel Muñoz Ríos, salésien, curé de «Marie Auxiliadora » et « San Isidro ».

Après le chant d’entrée, pendant la prière, des petits enfants ont dessiné le logo de l’école, avec des fleurs. 100 ans de présence vincentienne à Algeciras ont permis la promotion et la formation des nombreux étudiants, qui ont dans leur vie d’adulte, collaboré au développement de la société, avec un esprit chrétien et vincentien.

L’Evangile nous a rappelé que nous devions être “sel et lumière”, donc ouverts, accueillants et attentifs à la rencontre des autres, en particulier ceux qui sont oubliés par la société, (qui ne cherche souvent que son propre intérêt). Cette école a toujours été une maison vivant la charité, l’amour, privilégiant l’évangélisation avec des ateliers d’apprentissage, un pensionnat, un vestiaire pour les personnes nécessiteuses, une « école à la maison » pour les mères … Elle a commencé avec 50 jeunes, puis rapidement les enfants étaient comptés par centaines et aujourd’hui par milliers.

Nous rendons grâce à Dieu parce qu’Il a voulu que nous soyons présents ici dans la ville par cette Communauté qui a témoigné du charisme vincentien, caractérisé par l’accueil des pauvres, et ses œuvres de charité humbles et constantes … Les sœurs ont participé à l’éducation, à la catéchèse, à l’aide aux voisins les plus défavorisés. Elles ont collaboré à la soupe populaire de Caritas, aux appartements d’autonomie et de développement pour les femmes et les détenus. Leur présence est, comme l’indique l’Évangile, la lumière et le sel dans le monde qui, sans faire de bruit, d’une manière humble et silencieuse, apparemment insignifiante, mais constante, ont été le ferment dans la pâte, capable de tout transformer. Cent ans nous invitent à faire mémoire avec reconnaissance, mais cent ans nous invitent aussi à reconnaître que peu malgré tout ce qui a été fait avant, il reste encore beaucoup à faire pour répondre aujourd’hui aux besoins, de notre ville, de nos familles, de notre monde…

En ce jour d’action de grâce, nous avons inauguré une plaque, faite de mosaïques, représentant Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse. Nous comptons sur la protection constante de Notre Dame et nous avons demandé à Dieu de continuer à accomplir le désir, qui a conduit Saint Vincent de Paul et Sainte Louise de Marillac à travailler pour le Royaume de Dieu dans l’éducation, et ce, en aidant les gens à ouvrir des chemins pour leur vie humaine et chrétienne, en construisant ensemble, pour le bien de la société et de nos âmes.

Aujourd’hui, non seulement nous nous sommes souvenues du passé et nous avons regardé le présent, mais nous pensons aussi au futur. Dynamisons notre enthousiasme et ouvrons nos coeurs avec générosité pour continuer à éduquer et à évangéliser selon le charisme vincentien, en relevant de nouveaux défis, en mettant en oeuvre de nouveaux projets selon les situations et les besoins du monde d’aujourd’hui.

Enfin, nous avons partagé un repas simple et fraternel et nous avons été invités aujourd’hui, 100 ans plus tard, avec tous ceux qui font partie de l’école Huerta de la Cruz, à continuer nos efforts et notre implication pour que l’Ecole prenne soin des générations présentes et futures. Que cette école reste une belle fleur qui embellit le camp de Gibraltar.

Views: 1 475