Filles de la Charité – plongées dans la vie de leur quartier à Düsseldorf /Allemagne

dusseldorf[Province de Cologne – Pays Bas] La nuit est tombée, derrière les fenêtres illuminées d’un HLM on devine une croix assez grande. C’est le petit oratoire où les 2 Filles de la Charité (la 3e est tombée malade) remettent leur journée – avec toutes les personnes qu’elles ont rencontrées, avec tout ce qu’elles ont entendu – dans les mains de Dieu et demandent l’intercession de la Sainte Vierge pour toutes les intentions qu’elles portent dans leur cœur. Ces Filles de la Charité, Sr. Bernhardine et Sr. Christine, de la Province de Cologne-Pays Bas s’engagent depuis des années auprès des marginalisés et des sans abris de leur secteur pastoral proche du Rhin qui traverse la ville de Düsseldorf (Allemagne). Ce sont des SDF, des personnes âgées, des refugiés, des malades et des enfants.

Tous les mardis, d’une manière bien organisée, une bonne centaine de personnes font la queue pour recevoir des aliments de base nécessaires, des vêtements … Tout est financé par des dons ; et les sœurs sont soutenues par quelques bénévoles engagés à leurs côtés. L’attention aux plus pauvres, qui sont souvent cachés, leur est chère.

Mais ce sont aussi les personnes malades et âgées qui attendent la visite des sœurs : avec la bicyclette pour les plus proches ou en voiture pour les autres. Elles réalisent ensemble ce service  par les visites, par la prière et par la communion.

Sr Berhardine et Sr Christine sont aussi parties prenantes dans leur secteur pastoral : organisation des rencontres ou de petites sorties pour personnes âgées, préparation des enfants à la première Communion– en incluant les parents –, accompagnement des adolescents vers la Confirmation, engagement dans le Conseil paroissial et collaboration à la préparation d’une belle liturgie, ….

Vivre avec les gens, être proche et attentive … c’est leur moyen de témoigner de la miséricorde de Dieu pour toute personne et cela selon l’instruction de Saint Vincent qui a dit le 9 mars 1642 : « Ce ne serait pas … faire assez pour Dieu et pour le prochain, que de donner la nourriture et les remèdes … si on ne les aidait … par le service spirituel que nous leur devons. Quand vous servirez les pauvres de la sorte, vous serez vraies Filles de la Charité… ».

(selon un article dans RHEINISCHE POST, le 15 octobre 2013)

Views: 1 966