Éduquer pour développer «la vie »

Foto3[Province d’Amazonie – Brésil] Dans la Communauté Notre-Dame Auxiliatrice, située sur la rive gauche de la rivière Tocantins, dans la ville de Cametá, dans l’État du Pará, les Filles de la Charité accomplissent leur mission auprès d’enfants et travaillent à l’éducation d’adolescents. En 2014, l’Institut de Notre-Dame Auxiliatrice comptait 890 élèves (de la maternelle au lycée) et son objectif est d’éduquer pour la vie, offrant une formation humaine, spirituelle et scientifique. C’est également une communauté de formation pour les jeunes femmes qui souhaitent connaître et suivre le chemin de Vincent de Paul et Louise de Marillac, le don de soi à Dieu pour le servir dans les pauvres, grâce au stage du Postulat.

Les sœurs servent les pauvres, les rencontrent à l’école et leur rendent visite dans leurs maisons. Pour aider à leur promotion, un projet a été organisé, appelé la «Banque des pauvres» (Projet Saint-Joseph pour la promotion des pauvres). Son but est de vérifier, avec la personne concernée ce qu’il/elle peut faire, des ressources sont fournies pour commencer à travailler et peu à peu, la personne récupère sa mise. Les ressources financières de ce projet proviennent de dons, de bazars et de la vente de produits fabriqués par les Sœurs au cours de l’année. Elles sont utilisées pour construire des maisons, acheter des fournitures de pêche, des bonbons, et plusieurs autres choses qui  aident les gens à vivre.

 Foto4  Foto5  Foto8

Notre objectif est qu’ils se sentent valorisés et qu’ils deviennent indépendants financièrement en travaillant. Tout est fait pour que chacun sorte de la mendicité et gagne son pain quotidien. C’est un travail beau et gratifiant, bien qu’il prenne du temps, il est intéressant de s’investir, de faire des efforts.

Sœurs de la Communauté de l’Institut Notre-Dame Auxiliatrice

 Foto6  Foto7
Views: 2 304