Rencontre des Conseils provinciaux d’Espagne et du Portugal du 11 au 14 février 2016

IMG8819 2

[Province de Madrid – St. Vincent] Sœur Maria Eugenia, Visitatrice de San Vicente – Province de Madrid – a ouvert la rencontre avec sainte Thérèse d’Avila. Elle nous a transmis son message: « Que rien ne te trouble, que rien ne t’épouvante, tout passe, Dieu ne change pas, la patience obtient tout ; celui qui possède Dieu ne manque de rien : Dieu seul suffit. »

Sœur Kathleen, dans son mot de bienvenue, nous a invités à nous confier à l’Esprit  pour comprendre ce que Dieu fait pour nous. « Soyons ouverts à la grâce que Dieu nous a généreusement donnée. Laissons-nous transformer en ce que nous recevons : le Corps du Christ. »

IMG7826 1Le Père Gregory, dans son homélie, nous a fait découvrir quelques “dieux étrangers” que nous pourrions adorés. Dans sa conférence, en lien avec le “OSE” du Document Inter-Assemblées, il a osé. Le document est un cadeau pour vivre dans les communautés locales. Il nous a invités à être des communautés vivant la mission et reconnues dans nos relations avec Dieu, avec l’Eglise, avec la famille vincentienne et avec nos seigneurs et maîtres, les pauvres que nous servons. Il a souligné la nécessité d’une collaboration avec la famille vincentienne et il a annoncé une nouvelle année vincentienne: « J’étais étranger … » pour que nous pensions à ceux qui sont étrangers.

Soeur Manuela, Visitatrice de San Sébastian, a présenté la réalité de la Compagnie en Espagne: beaucoup de sœurs, de nombreux services auprès des pauvres … la petite graine qui germe, la grande expérience de nombreuses sœurs, beaucoup sont encore au service des pauvres. Nous avons entendu aussi  la réalité de la Compagnie au Portugal et les options faites par notre Charte et l’expérience d’une communauté internationale,  filles de paroisse dans une maison de louage.

Le deuxième jour, Sœur Kathleen nous a parlé de l’élan missionnaire inspiré par la charité. Elle nous a rappelé notre ADN, soulignant avec vigueur les aspects nécessaires pour être des Filles de la Charité authentiques aujourd’hui et ne pas perdre l’audace de nos Saints Fondateurs qui étaient très différents en leur temps. Nous devons traduire cet amour passionné pour les pauvres; un fort sentiment d’appartenance à la Compagnie et la conviction que nous sommes filles de l’Eglise dans la réalité de nos provinces. Avec sa simplicité et sa capacité de compréhension, elle a mis le doigt sur le problème. Elle a parlé des maximums et des minimums: être au moins très spirituelles et travailleuses. Elle nous a encouragées à être les meilleures que nous puissions être. Seul Dieu connaît notre avenir, et elle dit: «Je remercie Dieu pour cela. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Père Jésus Mari Alemany, S.J, a présenté  ” L’Humanité blessée aujourd’hui et les défis pour la Compagnie”. Il nous a rappelé qu’avant tout, nous sommes disciples de Jésus-Christ et il nous pousse aux déserts, aux périphéries et aux frontières. Nous sommes chrétiens et nous devons être audacieux. Il nous a montré les sept grandes plaies de l’humanité d’aujourd’hui et où nous pouvons intervenir avec notre Document Inter Assemblées.  Il nous propose comme guide, l’Agenda 2030 pour transformer notre monde pour un développement durable. Et il a conclu en nous demandant de nous convertir à l’utopie de l’Evangile et de la réalité de la Croix, où Dieu nous étreint et où nous l’étreignons.

Le Père Bernard a développé le premier sujet du Document Inter-Assemblées, “une manière de vivre dynamisée par l’Evangile”. Il a pris comme exemple le style de vie des premières communautés chrétiennes, les quatre fidélités que nous ne pouvons pas laisser de côté. Il nous a également appelé à nous engager dans le monde d’aujourd’hui pour annoncer la Parole de Dieu aux pauvres, participer au dialogue inter-religieux, et vivre la vie simple de l’Evangile choisissant d’être pauvre pour lutter contre la pauvreté.

Sr Carmen, Conseillère générale, a présenté la partie, “Une  Compagnie enrichie par la participation de toutes.” Avec joie, nous avons à nouveau entendu, l’appel de la Compagnie, à nous convertir à un style de vie simple, à la flexibilité, à la disponibilité et vivre la vie profonde spirituelle de nos premières sœurs. Elle a expliqué l’élaboration du document. La force du « OSER » qui nous incite à le vivre.

Le Document vocationnel des Filles de la Charité d’Espagne, présenté avec enthousiasme par deux sœurs de l’équipe interprovinciale, nous a convaincus que «Le Seigneur continue d’appeler, et nous pouvons cultiver l’appel à la vocation, dans nos vies intérieures». Nous devons « promouvoir la prise en charge pastorale de la famille, le premier lieu où l’on vit la foi », « promouvoir les valeurs de la vocation», «former et accompagnez les jeunes », «être des témoins joyeux et cohérents de notre vocation». Nous nous engageons à soutenir ces lignes d’action et les sœurs qui travaillent avec les jeunes.

Sœur Juana Maria Belzunegui a conclu la rencontre en remerciant les Supérieurs, la Province de San Vicente pour l’hébergement et leur prise en charge si merveilleuse, les Commissions de coordination et de Liturgie pour leur précieux travail, les Directeurs provinciaux et toutes les personnes présentes pour leur participation enthousiaste.

Extraits des paroles de sœur Juana Maria  Belzunegui
à la cérémonie de clôture.

Views: 3 271