L’année de la Foi et la vie de sainte Louise (2)

L’Eglise et sainte Louise

Respectueuse, obéissante : elle n’a pas peur de défendre la vérité lorsque c’est nécessaire

Sainte Louise a vécu avec la conviction que l’Église est inséparable de l’Esprit Saint. Encouragée par ce fait, elle était femme d’Église et voulait que chaque Fille de la Charité et chaque membre des Confréries de la Charité vivent en filles de l’Église. Par conséquent, elle leur a demandé de respecter et d’obéir au Magistère de l’Eglise et de respecter les prêtres et les évêques. Elle vivait elle-même en ce sens. Néanmoins, quand un prêtre ou un évêque intervenait dans la mission, suggérant ou exigeant des choses qui n’étaient pas en accord avec l’Évangile ou sa priorité de servir les pauvres, elle a courageusement fait part de ses objections et de son désaccord. Nous voyons cela dans sa relation avec le prêtre de Chars, adepte du jansénisme.

Respect du Pape

L’adhésion inconditionnelle de Louise pour l’Église, le corps hiérarchique du Christ, est révélée et exprimée par son respect et sa vénération du Pape, représentant du Christ et chef de l’Église. Cette attitude a également été exprimée dans une lettre qu’elle écrivit à M. Antoine Portail, quand il était à Rome: Vous êtes à « la source de la sainte Église et proche de son Chef, Père saint de tous les chrétiens, où tant de fois je me suis désirée pour, comme enfant quoiqu’indigne, avoir sa sainte bénédiction » (Ecrits spirituels [L.179]). Elle avait espéré que, avant sa mort, la Compagnie des Filles de la Charité recevrait l’approbation pontificale. Ceci, cependant, ne viendrait que huit ans après sa mort.

Réflexions sur Marie

Nous trouvons toujours dans les écrits de sainte Louise, Marie, comme la Mère de Dieu, intimement unie à son fils dans l’accomplissement du plan divin. Les réflexions de Louise sur le rôle de Marie dans la Rédemption lui ont fait voir, bien avant toute définition du dogme, l’importance de l’Immaculée Conception. Elle écrit: «Très Sainte Vierge [Je veux] glorifier Dieu du choix que sa bonté a fait de vous, pour être Mère de son Fils, par lequel votre Conception a été rendue Immaculée étant prévenue du mérite de sa mort» (Ecrits spirituels [A.4]).

Sources: Sœur María Ángeles Infante, Fille de la CharitéSœur Louise Sullivan, Fille de la Charité