La force de la foi: saint Jean-Gabriel Perboyre, martyr

john_g_perboyre-2

Notre vocation est donc d’aller, non en une paroisse, ni seulement en un évêché, mais par toute la terre ; et quoi faire ? Embraser les cœurs des hommes, faire ce que le Fils de Dieu a fait, lui qui est venu mettre le feu au monde afin de l’enflammer de son amour. (Coste 12 ; 207, 30 mai 1659)

Dans Lumen Fidei (n ° 16) nous lisons: Toutefois, c’est justement dans la contemplation de la mort de Jésus que la foi se renforce et reçoit une lumière éclatante, quand elle se révèle comme foi dans son amour inébranlable pour nous, amour qui est capable d’entrer dans la mort pour nous sauver. Il est possible de croire dans cet amour, qui ne s’est pas soustrait à la mort pour manifester combien il m’aime ; sa totalité l’emporte sur tout soupçon et nous permet de nous confier pleinement au Christ.

perb36Au fil des siècles, les membres de la famille vincentienne ont vécu leur foi pleinement, parfois jusqu’à la mort. Ils ont été témoins de la vie du Christ qui a donné sa vie pour que nous vivions. Leur foi était assez forte pour qu’ils soient prêts à donner leur vie plutôt que de trahir leur foi. Le 11 septembre nous commémorons et célébrons la vie de saint Jean-Gabriel Perboyre, missionnaire vincentien en Chine. Sa vie est un excellent exemple, celui d’un homme dont le but était d’«imiter le Christ » dans sa manière d’aider les pauvres (cf Coste XI, 98). Il est un modèle de foi pour nous tous!

Vous pouvez lire une courte biographie et aussi visionner une courte vidéo sur sa vie.