Filles de la Charité, martyres du XXe siècle

– des témoins courageux de la foi – Espagne

martiresLes vingt-sept filles de la charité martyres, et une sœur de Marie qui les a accompagnées au martyre, sont des témoins de la lumière du Christ ressuscité, elles font partie des 522 personnes, qui étaient béatifiées à Tarragone le 13 octobre 2013. Parmi ces témoins, il y a 14 pères et frères Lazaristes, dont le père Fortunato Velasco Tobar.

Les martyrs sont de petites lumières de la foi parce qu’ils ont donné leur vie pour suivre la vraie Lumière, Jésus-Christ, qui a dit de lui-même : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. » (Jn 8, 12).

Nous allons suivre l’auteur de l’Apocalypse (Ap 7, 13-14) qui parle du martyre des premiers chrétiens et répondre à quatre questions importantes : Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Comment et pourquoi sont-ils morts ? A quels défis nous invitent-t-ils?

martires_valencia1 ) Qui sont les Filles de la Charité, béatifiées pendant cette Année de la Foi ?

a) Elles sont de simples femmes de leur temps, simples dans leur origine sociale, leurs racines familiales, leur éducation, leur insertion dans leur ville d’origine et leur façon de vivre leur foi. Toutes avaient un bon bagage et étaient qualifiées pour effectuer différents services et suivre des études spécialisées. En général, elles étaient des femmes gaies, pleines d’espoir.

b) Ce sont des femmes avec une foi ferme. La foi de ces sœurs nous révèle des personnes sans études théologiques, mais avec un cœur plein d’humilité et de simplicité. Elles ont reçu leur foi de leur famille, elle a grandi à l’école, lors de la catéchèse paroissiale, de la prière personnelle et des visites quotidiennes au Saint-Sacrement. Avec simplicité, elles regardèrent la lumière de Dieu et écoutèrent sa volonté, pour orienter leur vie future. Elles ont tenu dans leur foi avec stabilité malgré la persécution.

c) Ce sont des femmes avec une foi enracinée par la prière et l’étude. Depuis leur entrée dans la Compagnie, elles cultivaient leur foi avec simplicité, responsabilité personnelle et soins. Le programme du séminaire a été conçu pour nourrir leur foi : la prière, l’étude de l’Evangile, le Catéchisme de l’Église, les règles de la Compagnie, et la biographie des fondateurs.

d) Elles sont des Filles de la Charité avec une foi rayonnante, qui communique et exprime la joie et la simplicité parce que leur cœur était en Jésus- Christ. Elles en vivent par leur prière spontanée, dans leurs lettres à leur famille et dans leurs services: les soins, leur travail, leurs prières, leurs relations fraternelles, …  ceux qui les ont vues vivre en témoignent.

e) Elles ont une foi éprouvée. Si l’on regarde plus profondément dans leur vie, nous trouvons des épreuves de la foi qui les mèneront au martyre. Elles ont souffert personnellement des poursuites, des insultes, des calomnies, des abus … Elles ont été les objets de la persécution religieuse, dont l’objectif était d’expulser Dieu de l’assistance publique, des services de santé et de l’éducation.

f) Quelques expressions de leur foi éprouvée : «Je prie Dieu de me donner la force d’achever ce qu’il me demande , et de souffrir autant qu’il veut , jusqu’à ce que je puisse m’identifier à lui … et , si c’est la volonté de Dieu , je ne vois pas d’inconvénient à offrir ma vie … » ( Sœur Estefania Saldana Mayoral )

” Elle a été très touchée par les nouvelles … Qui aurait pu croire que ma mère serait si tôt visité par la maladie ? … il n’y a rien que nous puissions faire, à part demander de la patience à Dieu, qui nous a rendu visite dans nos préoccupations, aussi difficiles qu’elles soient, mais qui ont été très méritoires … » (Soeur Maria Pardo Diaz)

«Sœur M ª Asunción Mayoral était prête au martyre et elle l’a accepté ouvertement sans prêter attention aux menaces et aux railleries des miliciens. Elle a encouragé les sœurs à accepter leurs souffrances en regardant la croix de Jésus-Christ. … Elle a eu beaucoup de zèle pour amener des âmes à Dieu. “(Soeur compagne de M ª Asunción Mayoral)

vindc martyrs

Sister Mª Angeles Infante, H. C.