Le Centre International Missionnaire : CIM

Foto 2 Centro Missionario

« La Compagnie est missionnaire par nature » C 25

Créé à la suite de l’Assemblée générale de 1969, pour répondre aux orientations données par Vatican II, le CIM offre aux sœurs qui ont entendu l’appel pour la mission Ad Gentes, un espace dans le temps, dans le lieu, et dans le parcours de leur vécu humain et vocationnel, pour se préparer à la nouvelle mission que la Compagnie va leur confier.

Le CIM a sa mission particulière qui demande d’être vécue en référence à la Compagnie, en fidélité à sa vocation, à son Esprit. Le Centre peut être aussi un lieu qui soutient les sœurs déjà en mission ad gentes par des liens divers fraternels et spirituels

En 2004, après l’approbation du Statut de la Quasi–Province, le Centre International Missionnaire est devenu une Communauté locale légitimement constituée.

Cette communauté se compose :

1.- D’un groupe de sœurs, actuellement 6, désignées pour l’accueil et l’accompagnement des sœurs missionnaires. Il s’agit d’une communauté internationale, interculturelle et qui de ce fait est en elle-même formatrice.

2.- Il y a des sœurs qui arrivent pour la préparation immédiate à la Mission Ad Gentes. Elles font partie, à part entière, de la communauté locale du CIM et suivent un programme spécial d’après le PLAN DE FORMATION approuvé par le Conseil Général.

Plus qu’un programme de formation à recevoir, il s’agit d’un accompagnement dans leur cheminement vers la configuration de leur propre profil missionnaire pour le contexte nouveau qui les attend.

Foto 1 Centro missionarioCe temps de préparation offre à la sœur missionnaire, l’opportunité de :

1.- Faire l’expérience d’une vie communautaire internationale dans la disponibilité et le respect des différentes cultures en vue de la nouvelle mission.

2.- Un Accompagnement personnalisé qui permette à la sœur, l’intégration des divers aspects : humain, chrétien, vincentien et missionnaire.

3.- Poursuivre la formation Biblique, Théologique et Pastorale pour la Mission Ad-gentes. L’approfondissement des lignes directrices de l’Église et de la Compagnie. (En profitant des opportunités qui offrent les instituts de formation doctrinale et professionnelle à Paris et en France.)

4.- Se fortifier dans la vie Spirituelle et la vocation de Fille de la Charité. Profiter de l’ambiance de la Maison Mère lieu de la mémoire et du patrimoine culturel, spirituel, marial, vincentien et de la tradition missionnaire de la Compagnie

C’est Une démarche focalisée sur l’avenir: quand la Sœur reçoit son envoi en mission, de la main de la Supérieure générale, elle entreprend l’étude de la réalité sociale, politique culturelle et religieuse du pays où elle est envoyée, connaissance de la réalité de la Province, et si nécessaire, s’initier à l’étude de la langue du pays.

De nouveaux enjeux, de nouveaux défis de la mission nous poussent à aller au-delà avec optimisme.

A la crise des vocations et la laïcisation de l’Europe occidentale, répond le dynamisme des Provinces d’Afrique, d’Asie, de l’Amérique Latine et d’Europe orientale. 52 sœurs sont passées par le CIM durant les 6 dernières années, procèdent de Pologne, Espagne Viêt-Nam, Inde, Brésil, Nigeria, Liban, Portugal, Uruguay, Colombie dont 45 ont eu leur envoi en mission vers d’autres provinces.

« Dans la Parole de Dieu apparaît constamment ce dynamisme de “la sortie” que Dieu veut provoquer chez les croyants. Abram accepta l’appel à partir vers une terre nouvelle … Aujourd’hui, dans cet “ allez ” de Jésus, sont présents les scénarios et les défis toujours nouveaux de la mission évangélisatrice de l’Église, et nous sommes tous appelés à cette nouvelle “sortie” missionnaire. (Évangelii Gaudium 20)