Prière au coeur de Saint Vincent avec Sr Catherine Labouré

(Personnel / célébration communautaire)

Deux dates importantes marquent chaque année le mois d’avril: l’anniversaire de la naissance de Saint Vincent (24 avril) et la translation deses Reliques (26 avril). A l’occasion de l’Année du Jubilé Vincentien, méditons sur l’Apparition du coeur de Saint Vincent à Sainte Catherine Labouré.

Evènement

Catherine_visionEn Avril 1830, Sr Catherine a pris part à l’octave de prière pour la translation des reliques de Saint Vincent de Notre Dame à Saint Lazare.

Au retour de Saint Lazare, Sœur Catherine vient à la Chapelle et prie devant les reliques de saint Vincent. L’autographe révèle ce moment d’émotion :

« J’avais, dit-elle, la consolation de voir son cœur au-dessus de la petite châsse où ses reliques sont exposées. Il m’apparut trois jours de suite d’une manière différente : blanc couleur de chair, et cela annonçait la paix, le calme, l’innocence et l’union. Puis, je l’ai vu couleur de feu, ce qui était le symbole de la charité qui s’allumera dans les cœurs. Il me semblait que la charité devait se renouveler et s’étendre jusqu’aux extrémités du monde. Enfin, il m’apparut rouge-noir, ce qui me mettait la tristesse dans le cœur. Il me venait des tristesses que j’avais peine à surmonter. Je ne savais ni pourquoi ni comment cette tristesse se portait sur le changement de gouvernement. Une voix intérieure lui dit : « le cœur de saint Vincent est profondément affligé des grands malheurs qui vont fondre sur la France ».

Le dernier jour de l’octave, elle vit le même cœur vermeil et la voix intérieure lui dit : « le cœur de saint Vincent est un peu consolé, parce qu’il a obtenu de Dieu, par la médiation de Marie, que ses deux familles ne périraient pas au milieu de ces malheurs et que Dieu s’en servirait pour ranimer la foi ».

[extrait de musique ou prière en silence…]

« Je te conduirai au désert et je te parlerai au cœur » (Osée 2,16).

Cette vision est celle du cœur de saint Vincent, ce lieu profond de son être, tout donné au Christ et aux pauvres. A travers ses trois interventions, Monsieur Vincent propose un projet de formation très clair : « Mes filles, vous êtes de bonnes chrétiennes ». Il situe d’emblée Catherine au cœur de la révélation chrétienne : celle du Dieu qui est « Amour » (1 Jn 4,8), qui révèle la plénitude de sa tendresse pour l’humanité en son Fils bien-aimé, qui donnera sa vie pour le salut du monde et qui fera de l’Amour – celui de Dieu et du prochain – le grand commandement confié à ses disciples.

[chant: thème « Le commandement de l’amour »…]

Les Sœurs se proposent de suivre le Christ tel que les Fondateurs le découvrent.(C.8a)

Dans la vision du cœur « blanc » qui annonce la Paix que Dieu accorde, saint Vincent n’éveille-t-il pas Catherine à la nécessité d’accueillir Jésus, le Prince de la Paix, afin d’apporter la paix aux pauvres ? N’est-ce pas aussi le rappel de la nécessité d’écouter et de répondre aux cris des pauvres pour que la paix règne sur la terre ? Lors du message de la Journée Mondiale de la Paix 1993, le Pape Jean-Paul II disait : « Si tu veux la paix, va à la rencontre des pauvres ». Ne pourrait-on pas dire que saint Vincent invite Catherine à accueillir le don de la Paix afin de bâtir, avec les pauvres, une société juste et fraternelle ?

Prions :

[ensemble] Que la paix soit en nous. Que grandisse en nous la confiance enla Providence de Dieu,
Remercions-le d’être là où il nous envoie.
N’oublions pasque rien n’est impossible à Dieu, Rendons grâce pour la vocation de la Famille Vincentienne.
Puissions-nous utiliser les dons que nous avons reçus, et notre passion pour l’amour de Dieu pour les plus pauvres …. Que Jésus exauce notre prière.

[Moment de musique ou prière en silence…]

Un même amour anime et commande leur contemplation et leur service. (C.7b).

vincents_heartLors la deuxième vision couleur « rouge feu », saint Vincent ne manifeste-t-il pas à Catherine la flamme de son amour pour le Christ et sa charité brûlante et universelle pour les pauvres ? Ne veut-il pas lui communiquer sa double passion : se laisser brûler au feu divin afin d’allumer « jusqu’aux extrémités du monde » des brasiers d’amour pour les pauvres : « tous les pauvres », « les vraiment pauvres », « partout » ? La Charité de Dieu transforme et dynamise notre vie. Dans cet élan d’amour, Catherine comprend que la Communauté doit se « renouveler » dans les racines de son être afin d’allumer le feu de l’amour aux quatre coins du monde.

Prions

[Ensemble] Divin Sauveur, rends mon coeur semblable au tien. Que mes mains soient tes mains. Que ma langue soit ta langue. Que chacune de mes facultés servent à te glorifier.

Surtout, que mon âme, toutes mes forces, ma mémoire, ma volonté et mes sentiments soient semblables aux tiens.

Je te prie de détruire en moi tout ce qui n’est pas de toi. Que je vive en toi, en toi et en moi, pour que je puisse dire avec saint Paul: « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi » Ga 2, 20. Amen.

[Moment de musique ou prière en silence…]

Les Filles de la Charité apprennent qu’il n’y a pas de misère qui leur soit étrangère.C.11a.

Quant au symbole « rouge noir », il a une connotation de malheur et de souffrance. Pour Catherine, cela évoque la détresse des pauvres qui résonne dans le cœur de saint Vincent : « J’ai peine de votre peine ». Saint Vincent n’invite-t-il pas Catherine à développer une profonde compréhension et compassion pour tous ceux qui souffrent, à communier plus intensément aux épreuves de l’humanité ?

Prions :

[récité ensemble] Seigneur, Père Miséricordieux
Qui a inspiré à Saint Vincent de Paul, un grand amour, pour l’évangélisation des pauvres,
Envoie ton Esprit, dans le cœur de ses disciples.
Quand nous entendons le cri de tes enfants abandonnés, que nous courions à leur secours,”Comme quelqu’un qui court pour ranimer un feu.”
Raviveen nous la flamme du Charisme, cette flamme qui anime notre vie missionnaire depuis 400 cent ans.Nous te le demandons au nom de ton Fils,Jésus-Christ, notre Seigneur,«L’Évangélisateur des pauvres». Amen.

(prière du 400 ème anniversaire du Charisme vincentien)

[Moment de musique ou prière en silence…]

On peut imaginer facilement les sentiments de foi, de charité, d’action de grâce qui animent Catherine en ces moments. Toutefois, son comportement reste plein de discrétion et de réserve.

Loin de s’évader de la réalité quotidienne, Catherine redouble de foi et d’amour au cours de ses journées. Elle accueille les instructions de la directrice du Séminaire qui explique chaque jour un aspect de la vocation des servantes des pauvres. Elle comprend encore mieux que l’exercice de la charité exige une vie spirituelle profonde : « Une chose importante, à laquelle vous devez vous appliquer soigneusement, est d’avoir grande communication avec Notre Seigneur » (XI, 342-348). « Cherchons à nous rendre intérieurs, à faire que Jésus Christ règne en nous » (XII, 131). « Il faut la vie intérieure, il faut tendre là, si on y manque, on manque à tout » (XII, 131).

[Chant final]

Extraits : Le 175è anniversaire des Apparitions de 1830 par soeur Claire Herrmann (Echos 2005, no. 2); Sainte Catherine, sa passion pour Dieu et les pauvres par soeur Anne Prevost, FdlC (Echos 2006, no. 2)