Le père Fernando Quintano (ancien directeur général) un don de Dieu pour l’Église

[Espagne] 25 septembre 2019. Hommage au Père Fernando Quintano, C.M. lors de ses funérailles à l’église paroissiale de Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse – Madrid

Frères, nous sommes rassemblés aujourd’hui dans cette Eglise pour célébrer la résurrection du Christ, rendre grâce pour l’existence du Père. Fernando Quintano, prêtre de la Congrégation de la Mission, pour prier pour lui, même si nous sommes certains qu’il jouit déjà de la gloire du Seigneur.

Fernando Quintano était un don de Dieu pour l’Église, pour la Congrégation de la Mission, pour la Compagnie des Filles de la Charité, pour les pauvres. Il est bon de se rappeler dans cette Eucharistie de quelques étapes de son parcours.

Fernando Quintano est né il y a 83 ans dans la ville de Burgos appelée Arraya de Oca. Il entra dans la Congrégation de la Mission en septembre 1952. Il fut ordonné prêtre en juin 1961, un an avant le début du concile Vatican II.

Dans sa vie humaine, sacerdotale, vincentienne et apostolique, le Père Fernando Quintano, a vécu des moments importants qui ont façonné son identité et sa mission. Nous soulignerons les trois étapes les plus significatives, qui nous donnent une idée plus précise de son être et de son travail.

La première étape a commencé comme missionnaire en Argentine. Là, dans le célèbre sanctuaire de Notre-Dame de Lujan, la “Perle d’argent”, le très jeune Fernando a insufflé un nouvel élan dans la pastorale traditionnelle et il a associé l’évangélisation à la promotion sociale.

La deuxième étape marquante, fut son retour en Espagne dix ans plus tard. Il a pleinement participé à la pastorale paroissiale. Il fut pratiquement le premier curé de la paroisse de Regina Mundi, à Grenade, en 1976. Il renouvela l’organisation de la paroisse conformément à l’esprit du concile Vatican II.

La troisième étape fut la plus longue et la plus fructueuse. Il reçut la charge de « compagnon, conseiller, animateur, entrepreneur ». Premièrement, il fut nommé le 30 mai 1980 Directeur provincial des Filles de la Charité de la province de Madrid-Santa Luisa. Puis, il devint Directeur général de la Compagnie des Filles de la Charité, le 18 janvier 1994 et Directeur général pour la langue espagnole. Il écrivit de nombreuses conférences, mit en place des projets, proposa de nombreuses interventions … une publication de tous ses écrits, au cours de cette étape, révèlerait sa profondeur de discernement et sa brulante actualité. À ce stade, Fernando Quintano, homme mûr, réfléchi, sage et perspicace, scrutait les signes des temps.

Cette étape de “gouvernement et de responsabilités” s’est poursuivie et achevée dans la Congrégation de la Mission par plusieurs services : Conseiller provincial en 1991 et 2012 de l’ancienne province de Madrid et Supérieur dans plusieurs communautés: Grenade, Burgos, García de Paredes … Il a toujours privilégié l’animation communautaire et la communion fraternelle.

Par-dessus tout le Père Fernando Quintano était un croyant aux convictions profondes, un prêtre qui se donnait sans réserve à l’évangélisation, un vincentien plein d’amour pour sa congrégation, avec une attention privilégiée pour les plus pauvres et les marginalisés.

Nous remercions le Seigneur pour sa vie et son travail et, au milieu de la douleur causée par son absence, nous chantons un alléluia de joie et d’espoir parce que nous croyons, comme il l’a si souvent prêché, enseigné et témoigné, à la victoire du Christ ressuscité.

Celestino Fernandez, C. M.

Views: 906