“Dieu est né à Lbiska”

[Province de Varsovie] L’histoire de la maison des enfants de Lbiska, remonte au début de l’histoire de la Compagnie des Filles de la Charité en Pologne. Répondant à l’invitation de Maria Luisa Gonzaga, reine de Pologne, Saint Vincent de Paul et Sainte Louise de Marillac, envoyèrent les trois premières sœurs, à la cour royale de Varsovie. (Les prêtres de la mission sont arrivés à la cour de Varsovie en 1651). Les sœurs s’installèrent dans la banlieue de Varsovie, correspondant aujourd’hui, au district de Powisle. Dès le début, le bâtiment était la Maison provinciale de la Province de Varsovie. En 1659, un institut fut créé pour les filles pauvres et orphelines, grâce à la reine. En 1667, la reine est morte. Dans son testament, elle a légué aux Filles de la Charité, de grands domaines au sud de Varsovie, dont les revenus devaient servir à financer les activités de l’orphelinat et des hôpitaux de Varsovie. D’autres terres, dans la région de l’actuel village de Lbiska, situées à environ 28 km de la Maison provinciale, ont été achetées avec les fonds du testament.

En 1842, la Russie occupe des territoires de Pologne. Avec le décret du tsar, les travaux entrepris par les sœurs de la miséricorde et tous les autres ordres religieux, sont arrêtés. Le terrain de Lbiska n’a été restitué aux sœurs qu’en 1923. À cette époque, une résidence d’été a été créée pour les filles d’une maison d’enfants, de Varsovie. Avant le début du soulèvement de Varsovie en 1944, des enfants ont également été transférés à Lbiska.  A partir de 1945, les autorités communistes prennent possession des biens de l’Église, y compris ceux des ordres religieux, ne laissant que peu de possibilité de continuer les travaux.

En 1952, les communistes ont enlevé les enfants de l’orphelinat de Lbiska et ont placé des enfants handicapés mentaux pour empêcher la jeune génération de grandir dans la foi. 

A cette époque, un centre pour enfants présentant une déficience intellectuelle a été organisé. Après la chute du communisme, grâce à de nombreux donateurs et à l’aide de l’État, une nouvelle maison a été construite. À l’heure actuelle, 65 enfants fréquentent l’école pour enfants handicapés de Lbiska.

Le 1er septembre 2006, les Filles de la Charité ont lancé un nouveau service : une crèche non publique où les enfants handicapés sont scolarisés avec les autres enfants.

Chaque année, les enfants et les jeunes handicapés mentaux du Centre, préparent une crèche, traditionnellement appelée “Jaselka” en Pologne. Cette année, le 21 décembre, la mise en scène de la pièce a été intitulée “Dieu est né à Lbiska”. A cette occasion, de nombreuses personnalités ont été invitées.

Parmi les invités figuraient en premier lieu les parents des élèves, le curé de la paroisse, des responsables des services municipaux et du comté de Piaseczno, des employés du bureau local de la sécurité sociale, des enseignants du complexe scolaire pour les enfants handicapés et d’autres enfants de Pechery.

Le spectacle était merveilleux ! C’était une belle préparation aux célébrations de Noël. Toutes les personnes présentes ont partagé le pain polonais traditionnel de Noël “Oplatek”, pour se souhaiter un joyeux Noël. Un dîner de Noël a suivi. Tout le monde était heureux, il y avait une atmosphère vraiment paisible et festive. Les parents ont apprécié la rencontre. Leurs conversations étaient chaleureuses. Les enfants et les jeunes ont chanté tous les chants de Noël qu’ils connaissaient et ont reçu de petits cadeaux.

Les Sœurs de la Communauté de Lbiska

Views: 753