Remerciement à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse

2[Province de San Vincenzo – Italie] Mlle Rosanna Rossi souhaite exprimer publiquement son témoignage et sa gratitude à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, de qui elle a reçu une grâce particulière. La chapelle se trouve à Grosseto (Italie), construite en 1936 sous l’impulsion de la sœur servante de la communauté des Filles de la Charité de l’époque ; elle est ouverte au public et visitée par les personnes qui honorent et prient fidèlement la Sainte Vierge, avec une dévotion particulière.

“Merci, Sainte Vierge de la Médaille Miraculeuse ! Enfin, après 42 ans, j’écris mes remerciements pour la grâce spéciale reçue le 19 novembre 1972. En raison d’un accident grave, j’aurais pu mourir, ou pire être dans un fauteuil roulant, à la charge de mon père et de ma mère. La Vierge m’a aidée. A cette occasion, comme toujours, je portais la médaille qui m’a sauvée ainsi que les trois personnes qui se trouvaient dans la voiture.

Les desseins de Dieu sont impénétrables et seule la Sainte Vierge les connaît. J’appartenais au mouvement des enfants de Marie, j’ai été consacrée à elle à l’âge de 16 ans, et je me sens un instrument dans ses mains. Durant toute ma vie, je peux voir son intervention : la Vierge Marie m’a conduit vers la littérature et l’enseignement aux pré-adolescents, vers la catéchèse des sacrements et tout ce qu’elle voulait. La Sainte Vierge m’a accueillie quand j’étais petite au jardin d’enfants, géré par les Filles de la Charité. Sœur Pia Campolungo, mon professeur, m’a appris à prier dans la chapelle de la Médaille Miraculeuse, proche de l’Institut où je suis allée à école. Cette prière à la chapelle m’a accompagnée toute ma vie jusqu’à maintenant.

Immédiatement après mon terrible accident, Sœur Felicita Marchetti, sœur servante de l’Institut, m’a suggérée de présenter mes remerciements, pour la grâce reçue, en offrant, pour la chapelle, un vitrail à chapelle représentant la Vierge avec le globe dans ses mains protégeant le monde entier et chaque âme en particulier. C’est un témoignage simple qui fait réfléchir. Mais cela ne suffit pas ; comme le Pape François l’enseigne, nous avons à dire “merci” à notre Mère céleste non seulement pour les grandes choses, mais aussi pour les petites choses quotidiennes.

Merci encore Vierge de la Médaille Miraculeuse pour les grâces que vous accordez et pour celles que vous voulez encore nous donner “.

Une Fille de la Charité de la Communauté de Grosseto

Views: 1 684