Inauguration d’une rue en Autriche : SKAFARSTRASSE

Skafarstrasse 11[Province de Graz–Europe Centrale] Le 30 novembre 2015, le Conseil de la ville de St. Pölten en Autriche a décidé d’honorer l’engagement d’une de nos sœurs en donnant son nom à une nouvelle rue de la ville : SKAFARSTRASSE.

Skafar 2Qui est Ursula Skafar, Sr Andrea (1893-1976) ? Elle est Fille de la Charité depuis 1912 dans la Province de Graz-Europe centrale (autrefois „Graz“). Toute sa vie  a été au service des malades dans différents hôpitaux. Entre 1939 et 1946 elle est au service des malades de l’hôpital public à St Pölten, capitale de la Basse Autriche, non loin de Vienne. Vers la fin de la deuxième guerre mondiale, le tumulte des combats est encore proche. Les gardiens du camp nazi, où se trouvaient des juifs hongrois, décident de quitter leurs postes et de laisser les prisonniers à leur destin. Ce camp n’était pas loin de la ville, caché dans les forêts de Viehofen. La plupart de ces pauvres déportés n’avait plus la force de s’en aller.

St Poelten mapUne famille de 5 personnes, dont le père était médecin, a réussi à s’enfuir. Elle est allée vers un hôpital, en espérant trouver là un autre médecin connu, qui pourrait éventuellement cacher la famille, jusqu’à l’arrivée de l’armée russe. Connaissant les conséquences en cas de découverte, le médecin hésitait, mais il accepta finalement la demande. La pauvre famille devait rester silencieuse, sans pouvoir bouger, dans une petite pièce souterraine, derrière un tas de linge sale, infecté de toutes sortes de maladies graves. Sur la porte d’entrée était écrit „Attention danger d’infection“, … Mais, selon les notes d’une fille de la famille, c’était Sr Andrea, qui à la demande du médecin, mettait sa vie en danger. Elle leur apportait le nécessaire pour survivre. La cornette devenait pour la famille un signe d’espérance, de vie et de liberté possibles. Après une semaine mêlée d’angoisses et d’attentions bienveillantes, Sr Andrea leur annonça leur libération. Quelle joie !

Un petit-fils de cette famille a sorti de l’oubli, la réalité de ces camps et la survie de sa famille grâce au courage d’un médecin et d’une de nos sœurs. Elle-même n’en a jamais parlé, c’était son secret avec le Seigneur, rencontré dans ces pauvres.

Skafarstrasse 2

Views: 2 707