Journée internationale des filles

Soeur Germaine Price, représentant la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU, nous partage ci-dessous les nouvelles de New York :

[ONU-ONG] Le 11 octobre a été déclaré Journée internationale des filles par l’Assemblée générale des Nations Unies. Cette journée sera célébrée pour la première fois en 2012. Elle invite à la reconnaissance des droits des filles et des défis qu’elles rencontrent partout dans le monde. Cette journée favorise également l’égalité des chances pour les jeunes filles.

A cette occasion, les membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU) reconnaissent collectivement, pour la première fois que le mariage des enfants est une violation des droits humains. L’énorme potentiel des filles et des jeunes femmes ne sera reconnu que lorsque les conséquences des mariages d’enfants seront prises en compte. Diverses activités, comme une exposition spéciale sur le mariage des enfants, parrainées par le Fonds des Nations Unies (FNUAP), sont organisées au siège de l’ONU pour sensibiliser, pour encourager les plaidoyers et l’action.

     

La journée est également l’occasion pour les États membres, les partenaires des Nations Unies, la société civile et le secteur privé de s’engager collectivement dans des efforts conjoints pour rassembler de nouvelles preuves et connaissances et  discuter des recommandations pour lutter contre le mariage des enfants.

Le mariage des enfants est l’une des raisons pour lesquelles nous avons besoin de la Journée des filles. Les filles elles-mêmes disent qu’il y a un milliard de raisons pour qu’existe cette journée. L’histoire montre que cela n’a pas toujours été facile d’être une fille et en dépit des changements impressionnants du statut et de la perception des femmes et des filles, leur quotidien est encore compliqué et difficile. Voici d’autres raisons : possibilités limitées de s’instruire, l’analphabétisme et le décrochage scolaire, la violence physique et sexuelle, manque de modèles, le travail forcé et les possibilités d’emplois limitées, le trafic, les images négatives des médias et surtout l’inégalité. Les filles demandent l’égalité en toutes choses. Elles veulent prendre leurs propres décisions et elles veulent participer aux décisions familiales et communautaires qui affectent leur vie. Toutes ces questions et bien d’autres encore sont des obstacles à la pleine participation des filles dans le monde dans lequel elles vivent.

Vous êtes invités à participer à la Journée du Sommet Virtuel des filles : les 10-11-12 octobre sur DAYOFTHEGIRLSUMMIT.COM

Pour de plus amples renseignements, visitez: dayofthegirl.org

 

Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: http://www.cmdcngo.org/

Views: 2 469