Session internationale des sœurs de 11 à 24 ans de vocation

Picture italian article[Maison Mère] Paris, du 21 avril au 6 mai 2013. La session internationale, que nous avons eu la chance de vivre à Paris, était comme un avant-goût de Pentecôte: 87 Filles de la Charité de 47 pays différents se sont réunies à la Maison Mère, chacune avec sa propre histoire, sa culture, ses espoirs et ses attentes. Nous avons pu nous renouveler tant au niveau spirituel, que dans l’esprit vincentien.

Nous avons partagé un moment d’étude, de travail, de visites, une immersion totale dans notre charisme vincentien. Certains confrères et sœurs nous ont accompagnés, nous aidant à approfondir le thème de la foi en rompant le pain de notre charisme. Nous avons surtout partagé notre appartenance commune à la Compagnie, notre être de femmes, entièrement données à Dieu, dans la communauté, pour le service du Christ dans les pauvres.

Notre diversité s’est vécue dans une atmosphère paisible de fraternité authentique et de joie. Comme au matin de Jérusalem à la Pentecôte, nous étions en mesure de communiquer les uns avec les autres, parfois avec des mots, parfois avec des gestes, ou même juste avec un regard, un sourire ou un geste d’attention et de gentillesse.

Ce fut une expérience de bénédiction extraordinaire qui non seulement nous a renouvelées dans notre charisme vincentien, mais aussi nous a donné le goût merveilleux d’appartenir à la compagnie qui est présente dans toutes les parties du monde avec la volonté d’être proches de nos frères et sœurs qui sont dans le besoin.

Pendant les travaux de groupes, nous avons partagé simplement et authentiquement nos expériences de foi et de service, nos rêves et nos préoccupations. C’était formidable d’entendre l’expérience directe de nos sœurs qui vivent dans des pays en proie à la guerre, la persécution et à la pauvreté (matérielle et spirituelle), pays dans lesquels les Filles de la Charité sont appelées à être signe d’espérance pour les gens qu’elles rencontrent.

Au cours de la liturgie et de la prière, nous avons apprécié la beauté et la richesse de nos cultures, de nos langues, de nos traditions et avons vécu une forte expérience de la plénitude de l’unité en dépit de notre diversité. Ensemble, ne faisant qu’une, nous avons fait monter notre louange au Seigneur de la vie.

La session a été plus courte que les autres, mais nous avons eu l’occasion de visiter et de célébrer l’Eucharistie dans plusieurs endroits qui appartiennent à notre patrimoine vincentien. C’était une bénédiction pour nous de célébrer l’Eucharistie dans l’église de Saint-Lazare, dans la paroisse de Saint-Médard où la Bienheureuse Rosalie Rendu a vécu et travaillé, et l’église de Saint-Nicolas des Champs. A la cathédrale de Chartres, en suivant les traces de sainte Louise, nous avons confié notre Compagnie, et en particulier notre nouvelle province de San Vincenzo en Italie, à Marie, mère unique de la Compagnie.

Nous avons vécu un moment intense de prière dans la chapelle des Apparitions, un lieu privilégié pour prier auprès du Seigneur et de Marie. Nous avons été étonnées par la présence de tant de pèlerins et de fidèles.

Nos cœurs débordent de gratitude d’avoir eu l’occasion de vivre ce temps de grâce dans notre Maison mère à Paris. Nous sommes retournées à nos missions en Italie encore plus heureuses d’être Filles de la Charité pour servir l’Eglise et ceux qui sont pauvres dans le monde entier. Tout est grâce et nous rendons grâce pour tout.

Le groupe italien des Filles de la Charité

 

Views: 1 701