Rencontre interprovinciale des jeunes sœurs – Province de Recife

Recife 11 thmb“Nous devons toujours contempler le mystère de la miséricorde. Il est une source de joie, de sérénité et de paix”. (François)

[Province de Recife / PE] La première rencontre interprovinciale des jeunes sœurs des provinces d’Amazonie, de Fortaleza et de Recife a eu lieu du 26 au 29 février 2016. Toutes ont été accueillies avec joie par la province de Recife.

Nous avons commençé par un temps d’animation, suivi du un mot de bienvenue de Sœur Maria Ilza Ferreira, Visitatrice de la province de Recife, nous invitant à ouvrir nos cœurs, pour nous laisser guider par le visage miséricordieux de Dieu. Puis, Sœur Patricia Regina Almeida, directrice du Séminaire de Recife et responsable des jeunes sœurs de la province, nous a remerciées de notre engagement. Lors d’une prière les Sœurs de la province ont présenté le logo interprovincial aux 40 jeunes sœurs et aux autres sœurs présentes.

Recife 40Le thème «Miséricorde: condition pour une consécration heureuse» a été abordé sous trois angles, le premier étant “vivre la miséricorde”, traduit par le Père José Fabricio Cabral, formateur au Séminaire de Palmares- diocèse PE, spécialiste de l’enseignement religieux. Il nous a invitées à vivre une authentique liberté dans la vie ordinaire que nous choisissons, enracinées dans la vraie amitié et la spontanéité qui génèrent la confiance dans l’expérience de l’amour fraternel. Il nous a invitées, avant tout, au pardon pour nous-mêmes, au cours de cette année pour que nous puissions inviter d’autres personnes au pardon par l’amour que nous recevons.

Le deuxième aspect, “Miséricorde dans la vie fraternelle”, a été présenté par Sœur Fabiola Furtado, Fille de la Charité, qui a fraternellement partagé son expérience de vie en communauté, disant avec insistance, “ C’est en vivant la vie fraternelle que la miséricorde se produit, parce que les deux vont de pair “et encore:”. il y a communauté là où il y a l’amour mutuel ” Elle a conclu par une question: “ Mon visage et ma communauté sont-ils signes de miséricorde aujourd’hui?”.

Recife 30Le troisième aspect, “Miséricorde pour les frères que nous servons”, a été présenté par Don Antonio Tourinho Neto, évêque auxiliaire de l’archidiocèse d’Olinda et de Recife et vicaire épiscopal pour la vie consacrée et religieuse, CNBB NE II. Très simplement, il nous a dit que dans la pensée de François, l’Eglise doit être au service de toutes les misères, être la maison de miséricorde et de charité. Il a établi un parallèle avec la pensée des fondateurs, sur la base de nos Constitutions, nous rapelant que la Compagnie doit être au service de toutes les misères, être la maison de miséricorde et de charité. Il a osé nous demander: “ Que fait une Fille de la Charité qui n’a pas de compassion (…) Veillez à ne pas être une pierre d’achoppement et à entraver la progression d’une soeur dans le Royaume de Dieu (…)? Nous sommes des évangélisatrices “productives”. Il nous a mis en garde contre le« cancer spirituel »qui peut faire mourir la compagnie: l’attachement et la peur. Il nous a dit que la mobilité est essentielle dans notre vie: “La mobilité exige le détachement et le détachement est un exercice de la pauvreté.” Don Antonio a conclu en citant la constitution C.15 nous demandant d’être comme Marie, humble et fidèle, ayant un pauvre cœur, capable de conduire chacun “dans la maison de Jésus” (François).

Recife 20Nous avons vécu des moments intenses : liturgie bien préparée et dynamique, soirée culturelle dans une atmosphère de fraternité, temps de détente, partage en groupes et en séances plénières sur les expériences concrètes de miséricorde envers nous-mêmes, dans la communauté et dans le service des pauvres, visite au mémorial de Dom Helder Camara pour contempler la sainte miséricorde envers les pauvres, pèlerinage à la cathédrale (porte de la miséricorde). Nous avons eu un temps de détente communautaire pour découvrir les événements historiques de Recife et nous avons visité une de nos communautés à Olinda / PE qui travaille auprès des enfants en difficultés sociales.

Nous adressons notre gratitude à Dieu pour ces jours de fraternité, de formation et de prière : à la Province de Recife, au nom de leur Visitatrice, pour tout ce qu’elle nous a permis d’expérimenter. A la Province amazonienne, Sœur Rosa Maria Leite dos Santos, et à la Province de Fortaleza, au nom de Sœur Ana Amélia Guedes da Cunha; nous rendons grâce pour tous les encouragements et l’aide reçue. Nous remercions également soeurs Cecilia Sá Miranda et Conceição Silveira, responsables de nos groupes, pour leur présence amicale et fraternelle au cours de ces jours.

Marie, Unique Mère de la Compagnie, modèle de fidélité, aide-nous à être fidèles à notre vocation et à notre mission.

POUR TOUT CELA, RENDONS GRÂCE À DIEU!

Sr. Eriane Guimarães da Assunção, F. C. (Province d’Amazonie)
Sr. Francisca Ceriza da Silveira, F. C. (Province de Fortaleza)
Sr. Márcia Gardenia maia da Silva, F. C. (Province de Recife)

Recife 10

Views: 2 402