Vivre ma foi, ici et maintenant

OLYMPUS DIGITAL CAMERA[Venezuela] Seule la foi, le grand don que Dieu me donne chaque jour, peut mobiliser tout mon être pour servir le Christ, centre de ma vie, en la personne des pauvres. Et si, «… La foi grandit quand elle est vécue comme une expérience d’amour reçue et communiquée et comme une expérience de grâce et de joie» (Porta Fidei), je sais que j’ai reçu tout l’amour du Seigneur pour le transmettre avec joie; c’est une grâce de pouvoir partager. C’est dans l’Eucharistie, dans la prière et la méditation de la Parole de Dieu, que je sens que ma foi grandit, mûrit et se renforce. Cela arrive aussi quand je partage ma foi avec ma communauté.

Maintenant, après avoir traversé l’océan, le Seigneur veut que je transmette «l’expérience de la grâce et de la joie» à un groupe de jeunes adolescentes enceintes, de moins de dix-huit ans, ou déjà avec des enfants. Ce sont de jeunes adolescentes avec des histoires si dures, avec des vies tellement brisées, que c’est une charge trop lourde pour leurs épaules fragiles, affaiblies soit par une maladie ou par des expériences de vie traumatisantes. Elles ont besoin de beaucoup d’attention. Les comprendre et les accompagner implique que l’on vive l’appel du Seigneur dans la foi pour les accueillir “avec douceur, compassion, cordialité, respect et dévotion» (St Vincent 11/11/1657). Elles sont adolescentes et rebelles, comme on peut l’être à leur âge. Submergées par leurs problèmes supplémentaires, elles ne peuvent comprendre leur situation difficile. Pour nous, cela implique aussi de grandes difficultés. Il est très pénible d’accepter que ces filles, si jeunes, ont autant à souffrir. Souvent, il est difficile de savoir ce dont elles ont besoin à un moment précis, ou comment agir. Ensuite, ce n’est qu’en “tournant la médaille” qu’il devient possible de vivre cette situation et, dans la foi, de trouver le Seigneur dans cette réalité. Avec ma communauté, où je trouve soutien et force, nous essayons de partager la vie et la foi.

La force de la foi nous conduit à vivre en proximité et avec tendresse, dans une certaine fermeté, qui est la seule langue qu’elles peuvent comprendre. C’est la foi qui nous dit que nous pouvons les aider à choisir une culture de vie contre une culture de mort. Par la foi, nous savons que chaque personne a d’énormes capacités pour réussir, parce que Dieu nous les donne. Une personne ne peut rester dans la douleur parce qu’elle/il peut transcender ses traumatismes et ses difficultés. C’est dans la compréhension de l’amour, que Dieu a pour eux, que votre cœur s’ouvre à eux.

DSCF1446_450x600

Au milieu de tout cela, il y a un petit “oasis” : les enfants avec leur innocence, leur joie et leur confiance dans les sœurs et leur amour. On voit facilement le visage de Dieu en eux.

La foi et l’espérance nous montrent tous les jours que cela vaut la peine de se consacrer totalement à leur service, car, en dépit des difficultés, on voit la grâce agir, et, peu à peu, le changement est perceptible. Chaque jeune fille quitte ce lieu, prête à affronter la vie et va de l’avant avec un travail. C’est une incitation pour continuer à marcher et rendre grâce au Seigneur.

C’est aussi un encouragement pour notre Foi de voir autant de personnes qui  collaborent  généreusement avec nous, et presque toujours au nom d’un engagement chrétien, auprès de ces adolescents et de leurs enfants. Ce sont différents professionnels, groupes ou entreprises et  chacun d’eux donne « leur peu » pour ce travail afin d’aller de l’avant.

Enfin, je voudrais dire que je regarde dans la foi la mission de la Compagnie et de l’Eglise, la mission à laquelle nous sommes tous appelés, où que nous soyons, à «faire ce que le Fils de Dieu a fait sur la terre» (St Vincent). Nous devons vivre comme Jésus a vécu et partager avec passion sa mission, à laquelle il a consacré toute sa force, toute sa vie : celle de proclamer que le Royaume de Dieu est déjà là et qu’il est pour tous ( Lc 11,20). Cette conviction donne sens à ma vie et c’est la force qui habite tout mon travail. Pour cette raison, avec Marie, qui m’accompagne, et en action de grâces, je chante le Magnificat pour tout ce que le Seigneur fait en moi.

Sœur Ramona Alonso – missionnaire espagnole 

DSCF1443_800x600

Views: 857