Mère Suzanne Guillemin en Pologne – souvenirs

[Province de Varsovie] La Supérieure générale de la Compagnie des Filles de la Charité, Mère Suzanne Guillemin, s’est rendue en Pologne du 4 au 21 juin 1967. Elle futaccompagnée par la Conseillèregénéraledes Provinces slaves et par la Secrétaire généraledes Provinces polonaises.

En saluant les Sœurs, elle nous a dit que c’était l’amour qui l’avait amenée à rendre visite à ses Filles en Pologne, un souci sincère pour unchemin derenouveau de la Compagnie après le Concile Vatican II et aussile désir d’actualiser l’esprit de Saint Vincent et de Sainte Louise.

Mère Guillemin apassé les premiers jours de sa visite du 4 au 9 juin dans la province de Varsovie. Puis elle a visité les Provinces de Cracovie et de Chełmno-Poznań.

Toutes les soeurs ont été enthousiastes de la rencontrer, elle était si simple et si proche. Les sœurs ont recueilli chacune de ses paroles, comme des graines qui portent encore dufruit aujourd’hui. Dans chaque maison provinciale, il y a le recueil de ses déclarations aux sœurs. L’année2018 est l’anniversaire des 50 ansde sa mort.

Dans ce qu’elle a transmis à ses Filles dePologne, nous recevons unmessage de sagesse : nous ne devons rien changer à l’enseignement de nos saints Fondateurs, leurs intuitionsétaient bien en avance sur leur temps. Nous n’avons qu’à nous convertir.

Le premier jour de sa visite, Mère Guillemina  rappelé à chaque sœurque, quel que soit son travail, elle sert toujours les pauvres.

Elle a renduvisite auxsœurs dans leursmaisons, les hôpitaux, les paroisses, dans les établissements pour enfants et adultes – partout – ellea voulu voir et comprendreles conditions dans lesquelles les sœurs vivaient et travaillaient. Elle s’intéressait à tout et répondait aux questions les plus simples sur notre vie etla vie de la Compagnie dans le monde.

Elle a beaucoup parlé de la Maison Mère et des grâces que les gens reçoivent lorsqu’ilsprientà la Chapelle de la Médaille Miraculeuse. Elle a également visité Częstochowa, le Sanctuaire Marial Polonais. Elle a été profondément émue parla foi des gens qui priaient aux pieds de Marie.Aux sœurs qui travaillaient avec les enfants, ellea dit: «Saint Vincent a dit à sainte Louise que si elle avait des anges, elle devrait leur demander de prendresoins des enfants. C’est une grande grâce de prendre soin des enfants, parce que vous êtes parmi des âmes pleines de fraîcheur, de pureté et de vérité qui n’ont pas perdu la grâce duBaptême ».

Et aux sœurs travaillant dans l’un des hôpitaux de Varsovie, elle a déclaré: “La situation dans laquelle vous êtes,n’est pas facile, vous faites beaucoup de sacrifices, mais c’est une très belle chose et qui respecte l’esprit des premières Filles de la Charité. Chèressœurs, vous donnez un belexemple. “

Que ces quelques souvenirs de notre Mère Guillemin soient une opportunité pour chaque personne de renouveler son engagement de service auprès des plus pauvres.

Views: 810