Mon expérience au sein des Nations Unies, New York

Soeur Germaine Price, représentant la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU, nous partage ci-dessous les nouvelles de New York :

[ONU-ONG] À la fin de mes études à Chicago, les Supérieurs m’ont offert l’opportunité de vivre une expérience à New York, aux Nations Unies pour connaître la complexité de cette structure. Sr Germaine Price, qui travaille à l’ONU en tant que représentante des Filles de la Charité depuis plus de 6 ans, m’a fait découvrir peu à peu, pendant environ un mois, ce monde complexe et fascinant.

Au siège de l’ONU, j’ai eu l’occasion de visiter la salle de l’Assemblée générale, où les 193 membres de l’Organisation se réunissent pour discuter des enjeux mondiaux, la Chambre du Conseil de sécurité et une variété d’expositions regroupées sous le thème, «Les Nations Unies : De la guerre au développement ». Il était émouvant de voir les contributions au maintien de la paix provenant de partout dans le monde, les 30 articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et le travail de l’Organisation des Nations Unies pour atteindre les Objectifs du Millénaire concernant le développement.

Les Filles de la Charité participent aux organisations non gouvernementales de l’ONU et j’ai été autorisé, à ce titre, à me joindre à plusieurs comités de l’ONG avec sœur Germaine. Dans ces comités, différentes organisations du monde entier combattent contre la traite des êtres humains, la pauvreté, la guerre etc…

Pendant mon temps de présence à l’ONU, j’ai eu la responsabilité de travailler sur un sondage par internet sur le thème: l’éradication de la pauvreté. Le questionnaire d’enquête posait sept questions sur les obstacles rencontrés par les pauvres quand ils participent à la prise de décisions qui les concernent, interrogeait le travail des organisations pour assurer la participation dans leurs programmes des personnes vivant dans la pauvreté et demandait aux organisations leurs meilleures pratiques pour faciliter leur participation. Sur 168 réponses reçues de 59 pays, 54 réponses provenaient des Filles de la Charité du monde entier.

N’est-il pas étonnant que tous les Etats membres de l’ONU, qu’ils soient petits ou grands, riches ou pauvres, forts ou faibles, soient reconnus à voix égale? Chaque nation occupe une place importante, a la possibilité de prendre la parole et la possibilité d’écouter, mais avant tout, chaque nation doit dépasser ses propres points de vue personnels, pour atteindre un niveau plus profond de partage entre tous les êtres humains. Dans ce genre de partage il n’y a pas de place pour la haine, la violence et la guerre, mais la seule chose qui importe, c’est l’amour et la paix.

Les Filles de la Charité à l’ONU aident à construire un monde dans lequel les gens de toutes les nations, tribus et langues soient réunis dans la joie, comme il est écrit dans le livre de l’Apocalypse!

Sr. Christina Laim

Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: www.cmdcngo.org

Views: 1 150