Pourparlers pour le climat à Paris – Espoir, Défis, Action

Thermometer[UN-NGO] Soeur Catherine Prendergast, représentant la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU, nous partage ci-dessous les nouvelles de New York :

Le 12 décembre 2015, les gouvernants rassemblés à la Cop 21 ont pris des mesures pour préserver l’environnement. Ils sont parvenus à un accord historique sur la lutte contre le changement climatique, au cours des pourparlers de la COP 21 à Paris (21e réunion de la Conférence des pays qui ont signé la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques). Chaque pays doit maintenant passer à l’action et réduire la pollution. Deux Filles de la Charité (Sœur Catherine Prendergast et Sœur Monique Javouhey, représentantes de la Compagnie à l’ONU) ont participé à cet événement.

CE QUI ÉTAIT CONVENU : près de 200 nations ont négocié un traité pour limiter le réchauffement global « bien en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels » et « poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5 °C ». Les pays qui ont de forts pics d’émission de gaz à effet de serre sont invités à fixer des objectifs de réduction de ces gaz. Ils doivent rendre compte des progrès et renforcer les objectifs tous les cinq ans. L’accord prévoit également que les pays en développement recevraient 100 milliards de dollars par an, d’ici 2020, pour des projets de changement climatique.

A QUOI NOUS DEVRIONS-NOUS NOUS ATTENDRE: à la suite de l’accord, nous devrions commencer à voir des changements, tels que la réduction de l’utilisation de combustibles fossiles et de ses effets polluants, la réduction des émissions, une augmentation de l’énergie durable et des technologies connexes, une économie plus « verte » (emplois et produits écologiques), davantage d’efforts pour planter et protéger les arbres, tenter de nettoyer l’air pollué, et aider à atténuer les effets du changement climatique.

DÉFIS: Pour que l’accord soit juridiquement contraignant, il doit être ratifié par au moins 55 des 195 pays (représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre), qui l’ont adopté sans opposition. Les pays devraient signer le document au siège de l’ONU à New York à partir du 22 avril 2016 jusqu’au 21 avril 2017. L’accord ne dit pas comment les pays doivent parvenir à une réduction des émissions et ne prévoit pas de sanctions ou d’amende. En outre, les engagements pris par les pays avant la COP 21, doivent permettre de ne pas dépasser 2,7 degrés Celsius de réchauffement de l’atmosphère d’ici 2100. La COP21 a réuni des militants du monde entier, pour la sauvegarde de l’environnement. Les progrès des pays devront être connus, car s’il n’y a pas de vigoureux efforts de réalisation des objectifs convenus à Paris, nous pouvons compter sur la société civile pour faire pression (à travers des manifestations et des actions en justice), sur les gouvernements, afin qu’ils honorent leurs promesses.

QUE POUVONS-NOUS FAIRE? Nous familiariser avec le plan de notre gouvernement. Puis envoyer des lettres aux chefs de gouvernement, les encourageant à ratifier l’accord de la COP21 et à tenir leurs promesses. Le faire avant le 22 Avril 2016.

 Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: www.cmdcngo.org

Views: 2 574