Table ronde avec Sœur Angélique Namaika, lauréate de la distinction Nansen 2013 à Genève

angelique.1Soeur Germaine Price, représentant la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU, nous partage ci-dessous les nouvelles de Genève :

[ONU-ONG]Sœur Angélique est responsable d’un Centre pour la réintégration des femmes et le développement à Dungu, en Province Orientale de la République Démocratique du Congo. Elle est venue recevoir à Genève la distinction Nansen 2013 attribuée par le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et le Conseil norvégien pour les Réfugiés. Ce prix a récompensé cette religieuse de 45 ans qui travaille en faveur de milliers de femmes et jeunes filles déplacées. Celles-ci ont été enrôlées de force par les milices de “l’Armée de Résistance du Seigneur” (LRA) et ont subi toutes sortes de violences et d’atrocités.

A cette occasion l’Université a organisé une Table ronde rassemblant autour de Sœur Angélique plusieurs personnalités du Haut Commissariat pour les Réfugiés, de nombreux étudiants et leurs professeurs ainsi que d’autres personnes de l’ONU, des ONG et des amis.

Un petit film a montré l’activité de Sœur Angélique et le fonctionnement du Centre qu’elle a créé.Les personnes arrivent au Centre de Dungu après un temps de ré-adaptation spécifique avec le soutien de l’ONU et de l’UNICEF. Rejetées par leur famille, elles se retrouvent stigmatisées et livrées à elles-mêmes. Elles arrivent enceintes ou avec un, deux ou plusieurs enfants nés en captivité, et trouvent refuge au Centre. Sœur Angélique leur ouvre les bras et les  accueille. Accueil silencieux, empreint de respect, et dans les larmes. Les paroles et récits viendront spontanément mais plus tard, pour aider à leur libération.

Le 1er but du Centre est l’occupation des femmes : elles commencent un apprentissage pour la coupe et la couture ; d’autres se préparent à suivre une scolarité pour continuer leurs études. Les enfants apprennent à lire et écrire pour rejoindre une école. Les différents travaux réalisés en atelier et les travaux des champs que les femmes cultivent ensemble, leur permettent de gagner un peu d’argent et de devenir autonomes.

La mission de Sœur Angélique est étroitement liée aux objectifs du Centre. Elle est avec les femmes pour les aider à survivre à toutes les blessures qui les ont déshumanisées, et à se ré-insérer. Sœur Angélique soutient l’éducation des enfants et redonne un nouvel espoir à chacun. Par la formation reçue, les femmes oublient un peu leurs problèmes et s’engagent dans un processus de re-construction et d’autonomie.

Par l’intervention de Sœur Angélique nous avons découvert une femme simple, attentive et à l’écoute des personnes, leur portant un regard de bonté et d’amitié.

Une jeune femme, thérapeute et professeur de psychologie à l’Université de Genève nous a touchées. Depuis quinze ans elle collabore dans un centre spécialisé pour requérants d’asile à Genève, pour les femmes  et enfants victimes de violences, blessures et abus de toutes sortes. Elle a expliqué que la femme dont la dignité a été bafouée reste malgré tout le pilier central de la famille, mais sa tristesse rejaillit sur ses enfants et ses proches. Reprenant l’expérience de Soeur Angélique, elle a beaucoup insisté sur l’accueil des femmes, être une présence discrète, respecter leur silence, tout en restant à l’écoute.

Le prix reçu est destiné à créer une boulangerie semi-industrielle pour le Centre de Dungu, ce qui va fournir du travail aux femmes et contribuer à leur autonomie familiale.

angelique.2

Nous étions 3 Filles de la Charité. En écoutant Sœur Angélique nous pensions à nos Sœurs de RDC et d’ailleurs, proches de tant de personnes subissant les atrocités de guerres sans nom. Nous aurions aimé dire quelques mots à Sœur Angélique mais son emploi du temps était chargé. Elle partait à Rome demander au Pape François sa bénédiction pour toutes les personnes du Centre et pour elle-même.

Merci pour ce beau témoignage de courage et d’amitié.

Genève, le 3 octobre 2013

Filles de la Charité de Grand Lancy et Sr Monique Javouhey, représentante à Genève 

Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: www.cmdcngo.org

 

Views: 1 114