San Pellegrino Terme: les soeurs en fête

[Province de San Vincenzo – Italie] La communauté paroissiale de San Pellegrino (BG) a rejoint les sœurs pour célébrer les anniversaires de vocation de plusieurs d’entre elles. Un geste qui témoigne de l’amour et du respect mutuel qui unit les Sœurs à San Pellegrino.

Sœur Maddalena est fille de charité depuis 1948 et fête 70 ans de vocation. Sœur Gabriella a célébré 65 ans, Soeur Raffaella 60 ans, Soeur Lidia et la Soeur servante, Gaetanina 50.

La paroisse a une raison de plus d’assister à la fête. Cela fait 60 ans que sœur Gabriella est arrivée à San Pellegrino le 21 avril 1958, par le train qui dessert la vallée de Brembana. À tous ces anniversaires, il convient d’ajouter les 25 ans de présence de Sœur Raffaella.

Depuis de nombreuses années, les Filles de la Charité cheminent avec nous, ou dans d’autres communautés, d’autres pays, partout où l’obéissance les envoie, toujours avec simplicité, cordialité et fidélité, selon le style vincentien, témoins de la foi et de la charité.

Les sœurs arrivèrent en 1874, appelées pour aider les pauvres et les orphelines à l’orphelinat rattaché à la fabrique de soie de Beaux. Elles sont restées trente ans. Entre temps, en 1895, un jardin d’enfants est né à l’initiative du curé de la paroisse, le père Cavallari, il a pu compter immédiatement sur la présence et le travail des sœurs. Toute la communauté l’a ensuite rejoint et un an plus tard, il a réussi à construire l’école maternelle.

L’école maternelle, habitée par les sœurs, était et est toujours un jardin d’enfants. Il y eut aussi une école primaire, un atelier de couture, un ouvroir pour femmes, un lieu de rencontre et d’organisation de mille et une activités paroissiales. Depuis quatre-vingts ans, tout repose sur l’engagement et le travail de cinq sœurs. Aujourd’hui les temps ont changé, les Sœurs sont devenues âgées et d’autres enseignantes et enseignants ont pris la relève dans notre belle école maternelle.

Les Sœurs (mères, plus que Sœurs !) n’ont jamais cessé d’être disponibles, accueillantes, humbles et discrètes. Elles apprécient les enfants, les personnes âgées de « l’Oasis », les malades, mais aussi les jeunes et la communauté paroissiale.

C’est leur fête et le journal “L’Eco di San Pellegrino” se fait l’écho de toute la paroisse pour leur dire : “Merci et meilleurs vœux !”

Alberto Cervi, Journaliste de L’Eco di San Pellegrino

Views: 188