Quelques jours à l’ONU – Genève

severaldays.1[ONU-ONG]  Le Conseil des Droits de l’homme a tenu un Forum sur les Minorités les 26 et 27 Novembre 2013. Le thème était : “Au-delà de la liberté de religion ou de conviction, garantir les droits des minorités religieuses”. Dans ce cadre, l’OIDEL (Organisation Internationale pour le Droit à l’Education et la Liberté d’Enseignement) a organisé « évènement parallèle » sur la « Promotion des identités religieuses et la cohésion sociale”.

Le Bureau Pédagogique des Filles de la Charité du Liban (structure de formation permanente des enseignants, d’in-formation, d’animation et de représentativité) a été invité à donner un témoignage. Notre intervention était centrée sur « l’éducation à la vie avec l’autre différent de par sa religion », et ce dans les éta-blissements scolaires de la Compagnie dans ce pays. Nous avons commencé par présenter la répartition géogra-phique de nos établissements (18) ainsi que les effectifs scolaires (12.652 élèves). Devant la constatation de la grande majorité musulmane dans certains établissements, nous avons expliqué com-ment l’éducation à la vie avec l’autre différent les prépare à leur vie adulte.

1. Dans les 3 établissements concernés par cette réalité (Ras-Beyrouth 93,9% – Mreiji 99,8 % – Rmeileh 85,4 %) l’éducation à la culture religieuse se fait par :

  • La connaissance réciproque du sens des fêtes propres aux deux religions (panneaux dans les classes, décoration de l’école surtout à Noël…). Ces activités sont faites par tous les élèves
  • Les Chrétiens ont la catéchèse le matin à 7 h avant le début des cours et le vendredi les cours sont arrêtés à 13 h 30 au lieu de 14 h30 pour permettre aux musulmans d’aller prier dans leur mosquée
  • Le projet d’Etablissement précise bien l’axe le plus important pour les élèves : la convivialité dans les liens entre les élèves de différentes appartenances religieuses et politiques

2. Des projets communs à l’aspect vincentien :

  • Dans 3 établissements, il y a l’oeuvre du « Resto du Coeur », déjeuner gratuit offert aux person-nes âgées auquel participent les élèves par des dons
  • Les élèves, toute appartenance confondue, offrent des denrées alimentaires aux plus démunis au moment de Noël

3. Des amicales d’anciens élèves existent dans presque tous nos établissements. Celle de Ras-Beyrouth (à 93,9 % de musulmans) a des activités variées :

  • un dîner ensemble pendant le jeûne de Ramadan
  • des projets d’aide aux scolarités
  • un réseau de communication avec les anciens élèves à l’étranger
  • d’anciens élèves viennent donner un témoignage de leur vie universitaire et professionnelle aux élèves des classes secondaires (lycée) 15-17 ans ; ceci aide à l’orientation professionnelle des jeu-nes
  • d’autres viennent donner un témoignage de leur vie en couple

Et c’est au sein de cette amicale que s’est constituée « Offre Joie », une ONG groupant des jeu-nes Chrétiens et Musulmans qui interviennent pour réparer les dégâts dans les quartiers sinistrés par les attentats ou autre…

En conclusion, le fait que 60 % de nos anciens élèves inscrivent leurs enfants dans nos établisse-ments, prouve qu’il apprécient cette ambiance éducative. Ils disent que notre éducation respecte leurs propres convictions religieuses et philosophiques et qu’elle offre à leurs enfants, justement ce vivre ensemble différent !

Ce dessein des jumeaux, élèves à Ras-Beyrouth confirme quelque part ce qui précède !

Si nous avons apprécié de pouvoir partager avec d’autre notre expérience, nous avons surtout mesuré, par ce Forum, la souffrance de ceux qui sont maltraités parce qu’ils sont d’une minorité religieuse ou ethnique, ou parce que leurs convictions philosophiques ne sont pas respectées. Le Forum qui a été suivi par un très grand nombre de participants venus de tous les points du mon-de, a permis a chacun de s’exprimer et de dire sa souffrance. En attendant qu’elle soit entendue par les autorités onusiennes, leur souffrance a retenti dans nos coeurs pour nourrir la prière de nos deux communautés de Genève réunies pour le Triduum 2013. Que le Seigneur nous aide à être des témoins de son amour universel sans aucune distinction de race ou de croyances.

Soeur Marcelle Karam de Beyrouth et Soeur Monique Javouhey de Genève

 severaldays.2  severaldays.3
Views: 1 645