Réunion des sœurs servantes

enc_hs_1[Province d’España Sur] Les sœurs servantes de la Province se sont rencontrées les 8 et 9 février, deux jours intenses de réflexion et de prière animés par le Directeur provincial, le Père José M ª Lopez Aside. Il a introduit ces deux jours par le thème : marcher en Filles de la Charité, attentives à l’appel de l’Eglise. La question a été abordée en trois étapes :

I. marcher avec le Christ en Filles de la Charité attentives à l’appel de l’Eglise.

II. marcher avec le Christ – en Filles de la Charité – attentives à l’appel de l’Eglise.

III. marcher avec le Christ en Filles de la Charité attentives à l’appel de l’Eglise.

  I. Les Saintes Ecritures nous avertissent : si vous agissez sans Dieu, vous risquez de prendre la mauvaise voie, ou de vous tromper d’objectif, parce que « vos voies ne sont pas mes voies » dit Jésus. Notre cher Pape François nous a parlé de notre manière de marcher vers le Royaume. Vivre notre baptême est la meilleure façon de vivre chaque jour, en tant que fils et filles de Dieu, c’est la conséquence de notre consécration baptismale. Le pèlerin qui marche vers la cité future trouve dans le Christ “LE CHEMIN, LA VERITE ET LA VIE” et les meilleures façons de vivre avec ouverture la volonté de Dieu, en l’acceptant avec joie, cohérence et persévérance.

II. La deuxième partie du thème a commencé à partir de l’appel à la sainteté adressé à tous les baptisés. Nous pouvons dire en toute vérité que la vie consacrée, notre vie de Filles de la Charité, revitalise notre consécration à Dieu par notre baptême. C’est un don de Dieu à son Église et un symbole pour le peuple chrétien, ainsi qu’un appel à la fidélité créative. Jean-Paul II a adressé un appel aux instituts de vie consacrée les invitant à reproduire l’audace, la créativité et la sainteté de leurs fondateurs.

 III. La Compagnie des Filles de la Charité, comme chaque groupe chrétien, doit toujours être attentive à l’appel de l’Eglise, témoignant, en tant que personnes consacrées, de la triple dimension de la consécration,  de la communion et de la mission.

Nous savons que le Christ est Lumière pour chacun et que l’appel le plus urgent « est de rendre Dieu présent dans le monde » (Benoît XVI), message que reprend le pape François dans « Evangelii Gaudium ». Notre charisme est né de notre expérience, du mystère d’amour de Dieu manifesté en son Fils. Nous sommes invitées à vivre la communion ecclésiale comme un don de l’Esprit de notre charisme vincentien. Sainte Louise nous donne le chemin : « Elles se souviendront que les véritables Filles de la Charité doivent ressembler à la Sainte Trinité, n’être qu’un cœur, et n’agir qu’avec un seul esprit ». Le même Esprit nous pousse à rendre le Royaume présent dans le monde, et nous invite à être « des disciples missionnaires qui prennent l’initiative, qui s’impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent » (EG 24). Dans ce royaume l’option pour les pauvres est entendue comme une forme particulière d’exercice de la charité, comme cela a été fait au cours des siècles dans l’Église. Dans la foi, nous pouvons vivre la contemplation vincentienne, « dans un regard de foi, elles voient le Christ dans les pauvres et les pauvres dans le Christ » (C 10 b).

Chaque réflexion a été suivie par des travaux de groupes et de très riches échanges.

Nous avons également compté sur la présence joyeuse de notre Visitatrice, Sœur M ª Pilar, qui nous a communiqué les nouvelles les plus importantes de la province, nous a remerciées pour la participation sérieuse et la prière de toutes les communautés aux assemblées domestiques, et après un dialogue riche, a conclu la rencontre. Nous étions toutes reconnaissantes et réconfortées par ses mots. En retournant à nos communautés, nous avons pensé que toutes nos sœurs auraient pu participer à tout ce que nous avons entendu, vu et vécu. Et pour tout cela, béni soit Dieu !

Résumé de Sœur M ª Carmen Sánchez, Fille de la charité

 enc_hs_2  enc_hs_3
Views: 2 127