Une paix durable pour un avenir durable

Soeur Germaine Price, représentant la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU, nous partage ci-dessous les nouvelles de New York :

[ONU-ONG] La Journée Internationale de la Paix a été créée en 1981 par l’Assemblée générale des Nations Unies. La date a été choisie pour cadrer avec la séance d’ouverture de cette Assemblée. Elle a été observée pour la première fois en 1982. En 2001 l’ONU a adopté une résolution établissant le 21 septembre comme journée annuelle de non-violence et de cessez-le-feu. Toutes les nations et tous les peuples sont invités à respecter l’arrêt des hostilités et de consacrer cette journée à renforcer les idéaux de paix et de non-violence à l’intérieur de leur pays et entre les nations.

Le thème de cette année est: « la paix durable pour un avenir durable », mettant l’accent sur le lien entre la paix et le développement. Les dirigeants du monde se sont engagés pour le développement durable à la Conférence Rio + 20 au Brésil, mais nous savons qu’il n’y a pas de développement durable sans paix. Reconnaissant que les causes profondes de nombreux conflits sont souvent liés directement ou indirectement aux ressources naturelles telles que l’eau, les minéraux et les forêts, la bonne gestion des ressources naturelles joue un rôle central dans la construction et le maintien de la paix et offre un contexte dans lequel les gens peuvent établir des plans concrets et prendre des mesures pour un avenir durable.

Depuis sa création en 1945, « nous les peuples des Nations Unies » avons promis « de pratiquer la tolérance, de vivre en paix les uns avec les autres comme de bons voisins et d’unir nos forces pour maintenir la paix et la sécurité internationale ». La Charte des Nations Unies, dans le premier article du premier chapitre, affirme son premier but : « maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin de prendre des mesures collectives efficaces pour la prévention et l’élimination des menaces contre la paix … ». Depuis , de nombreuses initiatives ont vu le jour pour construire des ponts et des réseaux de coopération, pour protéger et renforcer la paix existante et rétablir la paix là où elle a été brisée, que ce soit dans un quartier, une ville, un pays ou entre pays.

L’encyclique Pacem in Terris, du Pape Jean XXIII, nous rappelle la part, que chacun d’entre nous, est appelé à jouer dans la construction et le maintien de la paix. Nous sommes invités à contribuer à ce que le  monde devienne un endroit plus paisible pour tous les habitants de la planète. Le 21 septembre, à travers le monde, les gens vont marquer cette Journée Internationale de la Paix par un moment de silence, une «Pause pour la Paix » et un signe d’unité au sein de la famille des hommes. Voulez-vous rejoindre les personnes de votre région et à travers le monde?

Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: www.cmdcngo.org

Views: 879