Les Filles de la Charité ouvrent un dispensaire à Zhiko

nigeria3[Province du Nigeria] Les Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul, de la Province du Nigeria, ont ouvert, le 28 décembre 2013, un dispensaire dans la communauté de village Zhiko. Cette création répondant aux besoins des plus pauvres, marque le jubilé d’or de notre province et rappelle l’esprit d’amour et de fidélité de Dieu pendant les cinquante dernières années.

Pour comprendre l’impact de cette nouveauté pour les gens, il est important d’avoir quelques éclaircissements sur le lieu d’habitation, la profession et l’état des personnes vivant dans cette communauté.

Zhiko est un village du conseil régional de Bwari, sur le Territoire Fédéral de la Capitale du Nigeria. Il est à 20 km de la métropole d’Abuja. Il est habité par les Gbaghi dont le principal travail est l’agriculture (pour les hommes) et la vente de bois de chauffage (pour les femmes) obtenue à partir de la déforestation de leurs terres vierges.

Les habitants de Zhiko sont parmi les nombreux groupes qui vivent en marge de la société et qui ne sont pas souvent pris en considération dans les plans de développement du gouvernement. Ils n’ont pas de bonnes routes, d’électricité, de bons approvisionnements en eau ni d’établissement de santé. Il n’existe pas d’école primaire dans la région.

Notre découverte du village de Zhiko est le fruit de nos visites à domicile hebdomadaires. Depuis notre première rencontre avec le village, nous avons partagé la vie des gens, leurs défis et construit avec eux des moyens possibles pour les atteindre, en tant que peuple. L’un des principaux besoins identifiés était celui d’un établissement de santé, qui va répondre aux besoins de santé de la population puisqu’il n’y avait rien dans le village. Cette nécessité a permis la construction du dispensaire.

La cérémonie d’ouverture a, en fait, révélé à beaucoup de nos invités qu’il y avait des personnes vivant dans une grande pauvreté. De plus, la cérémonie leur a présenté l’esprit du charisme des Filles de la Charité.

Après l’ouverture, le chef de Zhiko, le chef Bulus Wakili JP a réservé un accueil chaleureux à tous en particulier aux Filles de la Charité. Il rendait grâce à Dieu que son peuple voit la lumière de cette journée remarquable. Il a remercié les Filles de la Charité pour tous leurs efforts quipermettent le développement de leurs terres.

Dans son discours, Sr. Mary Okoro, la coordonnatrice de l’Hôpital Saint-Vincent à Kubwa Abuja, a expliqué que les soins sont en lien avec les enseignements sociaux catholiques et appelle à une focalisation sur la santé en milieu rural pour permettre aux ruraux, un meilleur accès aux soins de santé primaire.

Outre les nombreux avantages concernant la santé, tels que les services de santé de base, l’amélioration de la santé maternelle, la réduction du taux de mortalité, etc.… que ce projet apportera à la population, elle a exprimé l’espoir que cet exemple attire l’attention du gouvernement sur la communauté d’accueil et attire plus de partenaires potentiels et de bénévoles pour le développement socio- économique.

Le chef de Zhiko a dévoilé le nom du dispensaire : Filles de la Charité, DISPENSAIRE SAINTS INNOCENTS, Zhiko, Conseil régional de Bwari, FCT Abuja. Le bâtiment se compose d’une salle de consultation, une pharmacie, une salle de soins et une salle polyvalente.

Nous rendons gloire à Dieu pour avoir permis de planter cette petite graine dans Zhiko. Nous prions pour qu’Il bénisse ce petit pas et en fasse un tremplin vers un plus grand développement sur les terres de Zhiko.

Par la Communauté de Saint-Vincent, Abuja, Nigeria

 nigeria4  nigeria5  nigeria6
Views: 1 150