Le temps des braises

[Province España-Sur] Si je devais choisir une image pour représenter cette étape de ma vie, la plus appropriée serait « les braises ». Lorsque les flammes retentissantes du foyer ont disparu, les braises continuent de nous réchauffer, car elles sont toujours vivantes. Notre vie devrait ressembler à ces braises d’espoir, par nos mots et nos attitudes de tendresse, essayer d’être quelqu’un de chaleureux pour quiconque nous rencontre, comme avec toutes les personnes qui vivent avec nous ou que nous servons. Quelle joie d’atteindre 60 ans de vocation et plus, de rester fidèle à l’invitation qu’un jour le Seigneur nous a lancé : « Venez et voyez ! »

Sœur Carmen (Conseillère générale) et Sr. Pilar (Visitatrice) sont venues vivre avec nous cette journée de fête. Une fresque au pied de l’autel représentait la prière profonde qui commence par la devise, « Les 7 lettres de la Fraternité : FILIATION – FRATERNITE – FIDELITE – BONHEUR – FESTIVITE – FECONDITE – FERVEUR ». Ce sont des valeurs indispensables à la construction de la communauté comme le sont les charbons ardents pour que les braises persistent.

Sr Carmen Pérez, par différents documents de la Compagnie, a éveillé en nous le désir d’une « seconde conversion ». En préambule, elle a cité la circulaire de Mère Guillemin du 1er janvier 1968 : “Toute vie consacrée connaît le temps de cette seconde conversion, dans laquelle, libre des illusions inhérentes à tout commencement, en pleine possession de son humanité et de sa maturité religieuse, Dieu vous invite à choisir en toute lucidité, à opter pour la foi, en vue de la charité ». Puis, elle a fait référence à nos Constitutions et aux différents documents inter-Assemblées : Le puits de Jacob, les lignes d’action de Prophétie et Espérance, l’Audace de Charité pour un nouvel Elan missionnaire. Elle a retenu deux idées importantes :

  • le besoin de formation,
  • l’appartenance à une Compagnie internationale.

Elle a cité le document « A vin nouveau, outres neuves », elle a conclu qu’avec la sagesse des années, la meilleure école de formation est la vie, sans toutefois oublier que la formation continue est un devoir. Concernant le sentiment d’appartenance à notre vie de Fille de la Charité, elle s’est basée sur la constitution, C.7.a. « se donne entièrement … » et sur la constitution C.16.a.b. « Le service est pour elles, l’expression de leur don total à Dieu dans la Compagnie, « La Communauté est le premier lieu d’appartenance des Filles de la Charité ». Elle a également évoqué l’article du père Quintano : « Qu’entendons-nous par appartenance à la Compagnie ? ». Elle a évoqué la réorganisation des Provinces, comme une exigence, pour suivre un chemin spirituel de fidélité. Plusieurs Provinces en Europe se sont déjà unifiées, ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud et en Asie. L’Espagne a à vivre, à son tour cet exemple d’unité et d’appartenance. Nous avons fini la matinée par une réflexion sur l’Évangile de Mc 12, 28-34. L’après-midi : chaque groupe a partagé ses réflexions et deux convictions sont apparues :

  1. L’amour de Dieu, de nos sœurs et des pauvres représentent, les axes sur lesquels se concentrent nos vies pour vivre le projet que Dieu a pour chacun de nous.
  2. Le premier lieu d’appartenance des Filles de la Charité est la Communauté, bien qu’il y ait des différences entre les sœurs en raison de nos faiblesses humaines.

L’Eucharistie, présidée par le Père José Maria, a repris la devise du sceau de la Compagnie et les mots qui constituaient la peinture murale. Je cite ses paroles qui reflètent magnifiquement les réflexions de ce jour : « Les mots de la fresque rejoignent la phrase de notre devise : La Charité de Jésus-Christ crucifié nous presse – puisque nous avons tous pour mission de signifier et d’actualiser l’amour de Dieu dans le monde, principalement pour les plus démunis et les exclus. Mais nous avons parfois du mal à rendre cet amour visible, si nous ne nous appuyons pas sur l’appartenance à la Compagnie, sur la fraternité, la fidélité et le bonheur … Après l’Eucharistie, chaque sœur est retournée dans sa communauté, avec les braises de son cœur allumées.

Merci aux sœurs de la Maison Provinciale et à tous ceux qui, avec plaisir, nous ont aidés à RANIMER LA FLAMME !!!

Views: 758