“La joie d’être une fille de la charité”

[Province de Varsovie] Du 29 avril au 13 mai 2019, s’est tenue à la Maison mère la Session internationale du renouveau spirituel et vincentien pour les sœurs de 11 à 24 ans de vocation. La devise était : “La joie d’être une Fille de la charité”. 74 sœurs étaient présentes venant d’Afrique, d’Amérique centrale, d’Amérique du Nord et du Sud, d’Asie et d’Europe. Les rencontres ont été traduites en 8 langues.

Au cours de la session, les sœurs ont eu la joie d’accueillir la supérieure générale Sœur Kathleen Appler. Ses paroles ont fait le lien entre le début et la fin de la session. Le directeur général – le père Bernard Schoepfer a célébré l’Eucharistie et a proclamé la Parole de Dieu chaque jour. Les Conseillères générales nous ont accompagnées et de nombreux conférenciers sont intervenus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le programme de la session était très riche ! En particulier les conférences étaient généralement précédées de présentations multimédias. Les thèmes proposés à notre réflexion étaient les suivants : la Compagnie des Filles de la Charité aujourd’hui, la joyeuse expérience de la foi selon saint Vincent et sainte Louise, la prière, la loyauté, le sentiment d’appartenance à la Compagnie, l’attitude d’une servante, la conscience morale, la simplicité, la mission auprès des jeunes et le style d’accompagnement vocationnel vincentien.

Ce fut une grande grâce et une grande joie pour toutes les participantes d’être réunies dans cet endroit si particulier, qu’est la Maison Mère. Le 9 mai, en la fête de sainte Louise, nous avons participé à deux célébrations : une en l’église Saint Nicolas des Champs, où Sainte Louise a reçu la lumière de la Pentecôte, puis le soir à la chapelle de la médaille miraculeuse avec la communauté.

L’expérience de la rencontre de sœurs de tant de nationalités nous a donné la pleine mesure de la Compagnie au niveau international. Un moment émouvant : la prière dans des langues si différentes, pour un même charisme, données à DIEU pour servir les pauvres en tant que Filles de la Charité.

Nous avons visité les Archives la Maison Mère et les lieux parisiens où avaient œuvré nos Saints Fondateurs. Nous sommes aussi allées à la cathédrale de Chartres. Les sœurs s’y sont rendues le dernier jour de la session, le 13 mai, le jour de l’anniversaire des apparitions de Notre-Dame de Fatima. Là, dans la crypte, elles ont participé à la messe et ont confié la Compagnie à Notre-Dame avec les conseillères générales.

Le Père directeur, à la fin de l’homélie, a cité de belles paroles de Saint-Vincent, pleines d’espérance. En voici l’idée : “Quand quelqu’un prend Marie comme patronne (…), rien de mal ne peut lui arriver.”

La joie n’était pas seulement la devise de la session, mais la réalité de chaque jour vécu dans la communauté que nous avons formée, au cours de ces deux semaines. Le dernier soir, le 13 mai, Chaque groupe de langue a préparé un petit spectacle. Les sœurs de la Maison mère étaient avec nous. La joie était débordante, comme lors de nos partages. Nous sommes à l’écoute du Saint-Esprit qui nous guide vers le SEIGNEUR aujourd’hui.

Envoyées vers nos pays, par la Supérieure générale, nous voulons partir avec courage, disponibilité et joie, sous la protection de Marie immaculée, fortes de notre confiance en la PROVIDENCE.

Que Dieu soit le merci de ceux et celles qui ont contribué à l’organisation de cette session.

Sr Ewa Tyszkiewicz – Province de Varsovie, Pologne

Views: 618