La Providence de Dieu agit quand on y pense le moins

Brazzaville_school_1[Province du Congo Brazzaville] C’était mercredi à 5h30 de l’après-midi, tous les élèves, même ceux qui avaient des travaux pratiques étaient partis. Sr Brigitte, la directrice, les quatre volontaires (deux couples), le garde et moi étions à l’école. Soudain, une pluie torrentielle a commencé à tomber avec un vent terrible; dans une fraction de seconde, nous avons entendu un très grand bruit et nous avons tous pensé, “Le toit a été arraché.” Nous sommes allés voir sous la pluie, le toit du deuxième étage, qui contient 8 classes avait été arraché et avait plié l’autre partie de la toiture. Ce toit venait juste d’être inauguré et avait été financé par l’Ambassade de France.

Alors que la pluie continuait de tomber comme à torrent, nous avons passé un bon moment à déplacer les tables, les bancs et les armoires dans une partie qui était encore couverte, pour les protéger de la pluie et quand nous sommes retournées à la maison, il faisait déjà nuit. Nous avons passé une très mauvaise nuit, car nous savions que nous n’avions pas les moyens de réparer ce désastre.

Brazzaville_school_7  Brazzaville_school_3  Brazzaville_school_4

Le lendemain matin, après avoir renvoyé les garçons qui sont arrivés à l’école, sans rien savoir de ce qui s’était passé, un jeune est arrivé, envoyé par la compagnie de téléphone AIRTEL. Ses patrons lui avaient ordonné de chercher à Brazzaville un projet humanitaire où l’entreprise pourrait s’engager financièrement.

Il ne connaissait personne parce qu’il travaillait en France. Puis il a cherché sur Internet où il a trouvé l’ “école spéciale“. Il a vu que c’était un bon projet et il est venu le découvrir. Quand il est arrivé, nous lui avons expliqué tout ce qui concernait l’école et nos besoins, il en a parlé à ses responsables et ils sont venus immédiatement. Deux jours plus tard, ils nous ont apporté un chèque qui nous a permis de tout réparer.

Le Seigneur est attentif au moindre détail. Il n’abandonne pas les plus petits et les pauvres qui sont ses favoris.

Nous avons reçu l’assurance que AIRTEL continuera à nous aider, ils savent déjà ce qu’il nous faut et peu à peu ils vont nous fournir le nécessaire.

Brazzaville_school_2  Brazzaville_school_5  Brazzaville_school_6

Au milieu de l’insécurité financière actuelle c’est un miracle que nous vivons, parce que les Amis de l ‘«école spéciale» ne sont pas en mesure de trouver l’argent nécessaire pour le fonctionnement de cette grande école de 1.600 élèves, aux formations spécialisées.

Nous avons 81 professeurs et moniteurs, seulement 31 d’entre eux sont payés par l’État, les autres sont dans les mains du Seigneur et dans celles des donateurs. Vous, avec votre aide, vous participez à ce miracle continu qu’est l ‘«école spéciale».

Que le Seigneur vous aide à poursuivre votre soutien, si nécessaire pour les jeunes et les enfants qui viennent à notre école.

Sœur M ª Teresa Castañeda – missionnaire espagnole au Congo Brazzaville

Views: 1 596