Forum politique de haut niveau des Nations Unies

[UN-NGO] Nos sœurs représentant la Compagnie des Filles de la Charité aux Nations Unies partagent ces nouvelles de l’ONU :

Comment les Filles de la Charité se sont-elles engagées dans le Forum politique de haut niveau (HHLPF) aux Nations Unies à New York du 9 au 18 juillet ? Le Forum est un événement annuel au cours duquel certains pays sont évalués vis à vis de leurs progrès dans la réalisation des 17 objectifs de développement durable de l’ONU. Cette année, les objectifs 4 (éducation), 8 (travail décent), 10 (réduire les inégalités), 13 (promouvoir des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique), 16 (promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives) et 17 (créer des partenariats pour atteindre les objectifs) sont prioritaires.

En plus d’assister à la séance d’ouverture, les Filles de la Charité ont participé à plusieurs activités. Sœur Margaret O’Dwyer, a modéré un panel d’intervenantes au cours d’un événement intitulé «Expériences vécues d’inégalité: la base répond». Il a eu lieu le mardi 16 juillet au Church Centre à l’ONU, soulignant les résultats d’une enquête sur les inégalités que le groupe de travail Grass Roots avait précédemment menée en six langues. Parmi les orateurs figuraient une migrante syrienne, une directrice du Pakistan et un thérapeute artistique travaillant avec des femmes immigrées aux États-Unis. Le résumé du rapport a été présenté par une assistante sociale et un étudiant du Marymount Manhattan College.

«Nous ne pouvons pas repercuter la voix des gens de la base si nous ne disposons pas des moyens d’écouter leur expérience», a déclaré Sr Margaret, représentante d’une ONG à l’ONU à New York pour les Filles de la Charité. «L’enquête Grass Roots est l’une des méthodes permettant de le faire. Donc, un grand merci à toutes les Filles de la Charité qui ont répondu au sondage ou encouragé les habitants de leurs communautés à le faire. ”

Les soeurs ont ensuite rencontré Renato Lima de Oliveira, président général de la Société de Saint-Vincent de Paul, ainsi que d’autres ONG de la famille vincentienne. Ils ont échangé sur leur travail à l’ONU et ont reçu le soutien de la Société. M. De Oliveira a accompagné les sœurs à la Mission permanente d’Irlande auprès des Nations Unies lors d’un événement axé sur les moyens de réaliser l’objectif de développement durable n ° 4. Le Président général a pu montrer à l’ambassadrice Geraldine Byrne-Nason son rapport de mi-parcours pour la Société Saint Vincent de Paul.

Les Filles de la Charité font partie d’un groupe de travail sur la lutte pour les sans abris aux Nations Unies. Ce groupe a plaidé avec diligence en faveur des sans abris comme thème de la Commission du développement social en février 2020. Parce que «une protection abordable et une protection sociale pour tous afin de mettre un terme au fait qu’il existe des sans abris» sera de ce fait le thème de la Commission, les sœurs ont encouragé les États membres à participer à cette commission en distribuant des brochures pendant le FPHN.

Le 11 juillet, les sœurs ont participé à un événement au cours duquel le rapport Spotlight a été lancé. Dans le rapport intitulé «Redéfinir la gouvernance pour la durabilité», la société civile explore les moyens de transformer les institutions, de transférer le pouvoir et de renforcer les droits.

Les sœurs ont également assisté à des événements liés au changement climatique, au financement du développement, à la manière dont les organisations confessionnelles peuvent contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable, aux problèmes liés aux petits États insulaires en développement, à la jeunesse, etc. Les autres films visionnés décrivant les bonnes pratiques pour atteindre les objectifs de développement durable

 Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: www.daughtersofcharityunngo.com

Views: 784