Les prisonniers

Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’étais en prison et vous êtes venus à moi. (Mt 25, 34-36)

Saint Vincent de Paul a été aumônier général des galères à Paris. Il a permis de mettre fin à de nombreux abus que subissaient les galériens. Ces hommes, des prisonniers, étaient traités comme des animaux sans aucun soutien spirituel et corporel. Ils n’avaient aucun contact avec leurs familles. Dès qu’il a pu, il a envoyé les Filles de la Charité pour les servir: leur apporter de la nourriture, des soins et leur offrir une certaine consolation spirituelle pour les accompagner sur le chemin de la relation à Dieu. Ce fut un projet très audacieux et dangereux à cette époque de l’histoire, mais ce fut une grande réussite.

Fidèle à leurs origines, les Filles de la Charité continuent cette mission en visitant les prisonniers et en les aidant à changer de vie. Comme Jésus, nous croyons que tout le monde peut refaire sa vie et nous proposons non seulement un accompagnement spirituel, mais nous les aidons aussi à se réinsérer dans la société.

Pour réaliser cela, certaines sœurs et communautés locales sont au service des prisonniers :

A l’intérieur des prisons :

  • dans les cuisines
  • dans les infirmeries
  • en leur donnant des cours
  • en leur rendant visite
  • en échangeant une correspondance

Nous gardons des contacts avec les familles

  • spécialement dans les centres d’accueil
  • par des liens d’amitié