Avec courage et audace missionnaire : une réponse à la pandémie du Covid-19

[Province de Nigeria] Les Sœur de la Province du Nigeria (qui ont leur service au Burkina Faso, Ghana et Nigeria) ont participé de différentes manières dans la lutte contre le coronavirus.  Notamment :  

  • Campagnes pratiques de sensibilisation sur la prévention de l’infection du coronavirus.
  • Achat et distribution de nourriture aux pauvres.
  • Achat de matériels et fabrication de masques pour des maisons pauvres et des soignants pour les aider à se protéger.
  • Production et distribution de désinfectants pour les mains pour des maisons et des hôpitaux.
  • Distribution de feuillets de l’Organisation Mondiale de la Santé sur les mesures de précaution et de sécurité.
  • Achat et distribution de robinets en caoutchouc pour quelques maisons qui n’ont pas d’eau courante ; apprendre à les utiliser pour se laver fréquemment les mains.
  • Au fur et à mesure que les Sœurs s’impliquaient pour faire prendre conscience de la situation, elles ont découvert qu’au-delà de la peur et de l’angoisse générées par ce virus dans l’ensemble de l’humanité, il y a aussi beaucoup une grande famine sur la terre. Elles se sont retrouvées avec des personnes qui ont faim et cela les a amenées à demander au gouvernement de la nourriture pour ces personnes. La réponse du gouvernement est la même mais nous ne baissons pas les bras.
  • Cuisiner des aliments pour nourrir ceux qui vivent dans la rue : malades mentaux, personnes sans abri, enfants de la rue, mendiants, etc…

Nous voyons ce temps comme une grande opportunité que Dieu nous a donnée pour chercher les plus abandonnés dans leurs maisons avec courage et audace missionnaire. Cette période d’identification avec les plus pauvres et les plus vulnérables nous a aidées à une plus grande réflexion et à apprécier l’amour de Dieu pour nous. C’est une grande joie de les servir. Quelques Sœurs sortent partager le repas avec les gens de la rue, d’autres l’apportent à des maisons dans des quartiers pauvres, mais toujours avec des mesures de protections suivant les consignes de l’Organisation Mondiale de la Santé et du Gouvernement Fédéral.

Presque toutes les Communautés de la Province ont préparé de la nourriture pour les pauvres dans leurs maisons. Certaines ont acheté du matériel pour fabriquer des masques et des produits désinfectants pour les mains. La nouvelle des efforts des Sœurs est arrivée jusqu’à ceux qui étaient dans les fermes ; ceux qui revenaient dans les villes racontaient comment ils ont rencontré Dieu, qui est bon et attentif par la bonté des Filles de la Charité.  Cela a attiré encore plus de personnes. Des appels téléphoniques et des messages en ligne sont envoyés aux Filles de la Charité pour demander de l’aide et cela devient impressionnant.

Avec ce petit geste, nous avons pu toucher jusqu’à 7 830 personnes, y compris des enfants au Nigeria, Ghana et Burkina Faso. Nous remercions Dieu de nous donner l’opportunité de mettre un sourire sur les visages de nombreuses personnes et nous remercions aussi nos collaborateurs et donateurs qui ont soutenu notre réponse. Cet échange est en progrès car les pauvres doivent être pris en charge. Que la Providence de Dieu nous devance lorsque nous nous approchons de ceux qui vivent dans la pauvreté !

Sœur Theresa EKE, FdlC

Views: 486