Journée mondiale de l’alimentation, 16 octobre 2012

Soeur Germaine Price, représentant la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU, nous partage ci-dessous les nouvelles de New York : 

[ONU-ONG] « Les coopératives agricoles, clé pour nourrir le monde » est le thème choisi en 2012, par l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies (FAO). Il a été choisi pour mettre en évidence le rôle des coopératives dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et dans la contribution à l’éradication de la faim. Ce thème correspond à la déclaration des Nations Unies de l’année 2012 comme «Année internationale des coopératives».

En 2010, le Rapporteur spécial au droit à l’alimentation, Olivier De Schutter, a abordé les liens entre le droit à l’alimentation, la sécurité du régime foncier, l’accès à la terre dans les zones rurales, et la concurrence entre cultures vivrières et énergétiques qui existent dans certains pays.

En 2011, le thème de la Journée mondiale de l’alimentation, « Les prix de l’alimentation : de la crise à la stabilité » était en corrélation avec la crise mondiale des prix alimentaires. Cette journée a cherché à attirer l’attention sur les causes des fluctuations des prix des denrées alimentaires et de leurs conséquences sur la sécurité alimentaire, en particulier dans les pays en développement. Selon la Banque mondiale, l’augmentation du coût des denrées alimentaires en 2010-2011 a entraîné près de 70 millions de personnes dans l’extrême pauvreté. Le Rapporteur spécial au droit à l’alimentation dans son rapport de 2011, a noté que ce qui est d’autant plus affligeant, c’est que l’offre limitée de nourriture, concerne 25 milliards de personnes, vivant déjà dans la pauvreté, manquant de pouvoir d’achat: les petits agriculteurs, les travailleurs agricoles, les populations urbaines pauvres et indigènes.

La FAO œuvre pour l’amélioration de la productivité agricole à tous les niveaux, l’amélioration des conditions de vie des populations rurales, l’amélioration des niveaux de nutrition à travers le monde, et contribue à la croissance de l’économie mondiale. Les coopératives agricoles sont un moyen d’atteindre ces objectifs tout en abordant directement les problèmes mis en évidence dans les thèmes des dernières années.

Une coopérative agricole, parfois connue sous le nom d’agriculteurs « co-op », est une association où les agriculteurs mettent en commun leurs ressources dans certains domaines d’activités, tels que l’approvisionnement, la commercialisation et les crédits afin d’obtenir un meilleur résultat. Les coopératives d’approvisionnement fournissent à leurs membres des matières premières pour la production agricole, y compris les semences, les engrais, le carburant, les machines agricoles. Certaines coopératives d’approvisionnement fournissent également des services mécaniques sur le terrain à leurs membres (par exemple, le labour, la récolte). Les coopératives de commercialisation sont établies par les agriculteurs pour réaliser la préparation, le conditionnement, la distribution et la commercialisation des produits agricoles, des cultures et du bétail. Les agriculteurs s’appuient aussi largement sur les coopératives de crédit comme une source de financement, aussi bien pour les fonds de roulement que pour les investissements. Pour fournir une source de crédit, les agriculteurs peuvent regrouper des fonds, qui peuvent être prêtés aux autres membres. Cela permet aux agriculteurs d’avoir un accès plus direct aux produits agricoles de base, tels que les semences et les outils. Les prêts pour ces produits sont remboursés lorsque l’agriculteur envoie sa production à la coopérative de commercialisation.

Le principal objectif de la coopérative est de répondre aux besoins de ses membres d’une manière efficace et économique en réduisant le coût des services, en améliorant la qualité des produits et en développant l’utilisation optimale des ressources des membres. Bien que les avantages économiques soient un moteur important pour la formation de coopératives, ce n’est pas la seule motivation. Ce qui est très important pour les agriculteurs, c’est qu’ils conservent la gouvernance de l’association, ils sont assurés de rester propriétaires et décisionnaires. Le remboursement des prêts garantit des dividendes qui sont uniquement partagés entre les membres de la coopérative.

Les coopératives agricoles, en tant qu’outils de développement durable dans les pays pauvres, soutiennent les petits agriculteurs de multiples façons. Les membres possèdent et régissent la coopérative, leurs ressources sont productives et les avantages sont partagés équitablement. Des aliments frais et de bonne qualité nutritive sont cultivés localement. Ils sont moins chers et plus facilement disponibles. Cela contribue à l’éradication de la faim localement, mais aussi cela permet aux petits exploitants de participer à l’économie nationale et mondiale.

La journée mondiale de l’alimentation est célébrée le 16 octobre, jour anniversaire de la fondation du FAO (l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies) en 1945, et ce chaque année depuis 1981. Elle a été créée pour faire connaître et comprendre les approches de la lutte contre la faim, la malnutrition, la pauvreté et les problèmes liés à l’approvisionnement et à la distribution de nourriture.

 

Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: www.cmdcngo.org

 

     
Views: 1 659