Les leaders mondiaux discutent de la paix et d’une vie décente pour tous

[UN-NGO] Soeurs Margaret O’Dwyer e Catherine Prendergast, représentant la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU, nous partage ci-dessous les nouvelles de New York :

Les dirigeants mondiaux se réuniront à New York, du 12 au 25 septembre 2017, pour la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Les présidents et les premiers ministres seront présents pour ce qu’on appelle le «débat général», qui débute le mardi 19 septembre. Au cours de ce débat, les dirigeants proposeront des réflexions sur le thème: “Lutter pour la paix et une vie décente pour tous sur une planète durable”.

L’Assemblée générale choisit, chaque année, un leader qui présidera ses réunions tout au long de l’année. Le président de cette année est M. Miroslav Lajčák, Ministre des affaires étrangères et européennes pour la Slovaquie. En septembre, il remplacera le président sortant Peter Thomson, diplomate fidjien. C’est la première fois qu’un slovaque a été choisi à ce poste.

Durant son discours d’investiture du mois de mai, le Président élu de la prochaine Assemblée générale a mis l’accent sur les six priorités qu’il souhaite défendre pendant son mandat.    

  1. Rapprocher les Nations Unies des peuples. “C’est une tâche clé pour l’Assemblée générale en tant qu’organe le plus représentatif pour intensifier ses efforts”, a-t-il déclaré. “Cela devrait faire une réelle différence dans la vie des gens ordinaires ».
  2. Mettre l’accent sur la prévention et la médiation en faveur d’une paix durable.
  3. La priorité sera la migration et le processus en cours du Pacte mondial pour la migration. “La migration n’est pas un problème saisonnier et régional à court terme”, a-t-il déclaré. “C’est une question globale et générationnelle très complexe, qui nécessite une véritable attention mondiale”
  4. approfondir la question des Objectifs de développement durable (ODD) et du climat en mettant un accent particulier sur les besoins des pays les moins avancés (PMA) et des petits États insulaires en développement (PEID).
  5. « Ma cinquième priorité sera la question des droits de l’homme », a-t-il insisté en précisant qu’il ne peut y avoir de paix et de développement sans respect de la dignité et des droits fondamentaux de tous.
  6. Enfin, il a mis l’accent sur la « qualité » des travaux des Nations Unies en expliquant qu’il aurait le souci de faire participer davantage les petits pays à tous les travaux qui seront mandatés sous sa présidence.

Lajcak a noté que, de loin, le sujet de réforme de l’ONU le plus souvent évoqué, est celui de la composition du Conseil de sécurité, son objectif étant d’en faire un organe en phase avec les nouvelles réalités mondiales du XXIème siècle.

En préparation de la 72ème Assemblée générale, l’ONU a publié plusieurs documents relatifs à la mise en œuvre du développement durable. Ils impliquent l’éducation pour le développement durable, l’environnement et le développement social, comme la prise en compte du vieillissement de la population. De nombreuses autres questions seront abordées lors de l’Assemblée générale.

 Pour plus d’information sur la Compagnie des Filles de la Charité à l’ONU: www.cmdcngo.org

Views: 955