loader image

Résidus et culture du déchet

mai 1, 2020

Le soin de la maison commune est urgent et pourtant cela reste encore controversé

2015 – LAUDATO SI’

La culture du déchet, qui affecte aussi bien les êtres humains exclus tout que les choses qui deviennent vite transformées en ordures… Il nous coûte de reconnaitre que le fonctionnement des écosystèmes naturels est exemplaire : les plantes synthétisent des substances qui alimentent les herbivores ; ceux-ci à leur tour alimentent les carnivores, qui fournissent d’importantes quantités de déchets organiques lesquels donnent lieu à une nouvelle génération de végétaux. Par contre, le système industriel, en fin du cycle de production et de consommation, n’a pas développé la capacité d’absorber et de réutiliser déchets et ordures.

(LaudatoSi’, 22)

« La population qui vit près des installations de traitement de déchets, est souvent plus défavorisée que la population générale, ce qui implique des inégalités en santé environnementale ».

Organisation Mondiale de la Santé, 2015

Emporte ton propre sac de courses, emporte une bouteille d’eau réutilisable, dis « non » aux pailles en plastique, utilise du savon pour les mains pour la douche, Soutien une zone « sans papier ».

Réflexion

Le Covid-19 a provoqué la pénurie de bon nombre de ressources au niveau mondial tels que : aliments, eau et produits de papier.  Ceci a poussé beaucoup d’entre nous à nous débrouiller avec ce que nous avions. 

Comment cela a influé ma compréhension en ce qui concerne vivre un style de vie simple ?

Est-ce que cela a provoqué un certain changement dans ma pensée sur ce dont “j’ai réellement besoin” ou dans mes schémas de consommation ? 

L’objectif 12 du Développement Durable des Nations Unies est centré sur la consommation et la production durable.

Si la population mondiale atteint les 9 600 millions en 2050, il faudra l’équivalent de trois planètes pour fournir les ressources naturelles nécessaires pour maintenir les styles de vie actuels.

ONU